| Accueil du Site | Copyright | Fil RSS Articles Fil RSS Commentaires La Marmotte Chut!
Archives Liens F.A.Q. Contacts Presse & Médias
|
Pseudo : Mot de passe : Autoconnexion       S'inscrire  |   Mot de passe perdu?
Articles par sujets

Découvrez mes livres


Maman, est-ce que ta chambre te plaît?

Editions Privé / Michel Lafon
(Sortie le 09/04/09)
Commentez le!
- - - - - - - - - - - - - - - - -

Quel beau métier vous faites!

Editions Privé / Michel Lafon
(Sortie le 06/11/08)
Commentez le!
- - - - - - - - - - - - - - - - -


La Chambre d'Albert Camus - Nouvelle édition augmentée (Poche)

Editions J'ai Lu
(Sortie le 06/11/08)
Commentez le!
- - - - - - - - - - - - - - - - -


La Chambre d'Albert Camus et autres nouvelles

Editions Privé / Michel Lafon
(Sortie le 07/12/06)
Commentez le!


リンクス

Une page de pub



Qui est en ligne
11 utilisateur(s) en ligne (dont 11 sur Articles)

Membre(s): 0
Invité(s): 11

plus...

Nouveaux membres
love 28/10/2008
julien75001 26/10/2008
nahel 22/10/2008
Paul2551 22/10/2008
Tadou 19/10/2008
quine 10/10/2008
snaken 1/10/2008
dominoas71 1/10/2008
Avery 28/9/2008
o\'brien 26/9/2008

Commentaires
Re: Echange de maison 7/10/2013 9:06
Re: Echange de maison 27/8/2013 9:27
Re: Il est temps de se dire Adieu. 1/11/2008 12:06
Re: Il est temps de se dire Adieu. 1/11/2008 10:04
Re: Il est temps de se dire Adieu. 1/11/2008 9:36
Re: Il est temps de se dire Adieu. 1/11/2008 9:04
Re: Il est temps de se dire Adieu. 1/11/2008 7:38
Re: Il est temps de se dire Adieu. 1/11/2008 1:38
Il est temps de se dire Adieu. 1/11/2008 0:35
Re: Il est temps de se dire Adieu. 31/10/2008 23:15
Re: Il est temps de se dire Adieu. 31/10/2008 22:37
Re: Il est temps de se dire Adieu. 31/10/2008 22:35
Re: Il est temps de se dire Adieu. 31/10/2008 21:38
Re: Il est temps de se dire Adieu. 31/10/2008 21:37
Re: Il est temps de se dire Adieu. 31/10/2008 20:43
Re: Il est temps de se dire Adieu. 31/10/2008 20:22
Re: Il est temps de se dire Adieu. 31/10/2008 19:52
Re: Il est temps de se dire Adieu. 31/10/2008 18:45
Re: Il est temps de se dire Adieu. 31/10/2008 18:16
Re: Il est temps de se dire Adieu. 31/10/2008 18:02
Re: Il est temps de se dire Adieu. 31/10/2008 17:38
Re: Il est temps de se dire Adieu. 31/10/2008 17:20
Re: Il est temps de se dire Adieu. 31/10/2008 17:08
Re: Il est temps de se dire Adieu. 31/10/2008 16:18
Re: Il est temps de se dire Adieu. 31/10/2008 16:14
Re: Il est temps de se dire Adieu. 31/10/2008 16:09
Re: Il est temps de se dire Adieu. 31/10/2008 16:05
Re: Il est temps de se dire Adieu. 31/10/2008 14:48
Re: Il est temps de se dire Adieu. 31/10/2008 14:10
Re: Il est temps de se dire Adieu. 31/10/2008 13:32
Re: Il est temps de se dire Adieu. 31/10/2008 12:08
Re: Il est temps de se dire Adieu. 31/10/2008 12:08
Re: Il est temps de se dire Adieu. 31/10/2008 11:52
Re: Il est temps de se dire Adieu. 31/10/2008 11:32
Re: Il est temps de se dire Adieu. 31/10/2008 10:47
Re: Il est temps de se dire Adieu. 31/10/2008 10:32
Re: Il est temps de se dire Adieu. 31/10/2008 10:25
Re: Il est temps de se dire Adieu. 31/10/2008 9:11
Re: Il est temps de se dire Adieu. 31/10/2008 9:05
Re: Il est temps de se dire Adieu. 31/10/2008 8:40
Re: Il est temps de se dire Adieu. 31/10/2008 8:36
Re: Il est temps de se dire Adieu. 31/10/2008 7:15
Re: Il est temps de se dire Adieu. 31/10/2008 6:44
Re: Il est temps de se dire Adieu. 31/10/2008 4:03
Re: Promo 31/10/2008 3:03
Re: Soirée Diapo (4) Hong Kong : 13 000 bouddhas, et moi ... 31/10/2008 2:59
Re: Il est temps de se dire Adieu. 31/10/2008 2:48
Re: Il est temps de se dire Adieu. 31/10/2008 2:35
Ils semblent murmurer à ton oreille... 31/10/2008 0:05
Re: Il est temps de se dire Adieu. 30/10/2008 23:53

Télévision : Right said fred
Posté par Ron le 23/10/2006 22:30:00
Télévision



(Oui, c'est lui, de dos)


J’étais invité par Heaven hier soir avec une vingtaine de blogueurs pour découvrir un tout petit peu avant la diffusion nationale une nouvelle série : « David Nolande ». Ce n’est pas non plus la méga-avant-première vu que la série a déjà été diffusée à la RTBF, et que les divers prix qu’elle a remportés au festival de Saint Tropez ont déjà fait couler pas mal d’encre dans les journaux et (des zéros et des uns) sur les sites spécialisés. Il s’agissait d’une réunion qui ressemblait un peu sur la forme à celle d’Albin Michel/Werber, donc formée en partie d’influenceurs (avec plein d’italiques, de guillemets et de bémols) et en partie de téléphiles, et puis sur le fond plutôt analogue à l’avant-première de « Clara Sheller » (même si je n’étais pas alors invité en tant que blogueur).

En effet, « David Nolande » n’est pas une série comme les autres, et elle a en fait deux (étranges) points communs avec « Clara Sheller ». D’abord elle bénéficie d’une production beaucoup plus importante que d’habitude pour un scénario résolument nouveau et (donc) audacieux (pour notre PAF gaulois), ensuite pour son rôle principal tenu par Frédéric « Rhaaa lovely ! » Diefenthal.

Et en effet, la série a pas mal d’avantages pour elle. « David Nolande » sort manifestement de l’ordinaire, propose une image léchée et une photo digne d’un long-métrage, met en place une histoire assez palpitante, à base d’épisodes qui peuvent se regarder séparément, mais qui distillent une intrigue sur toute la saison. On sent que les moyens sont beaucoup plus conséquents que pour les productions françaises dont on a l’habitude.

David Nolande est un espèce de yuppie parigot créa pub (oui je sais c’est pléonastique) qui sort d’un pot un peu bourré, et qui perd le contrôle de son véhicule, quitte la voie, et termine finalement sa route dans la caravane d’une cartomancienne. Elle meurt sur le coup. Dès lors, David est maudit par un vieux gitan (à la trombine fabuleuse !) qui lui dit qu’il devra sauver beaucoup de vies pour celle qu’il a détruite, et que s’il échoue c’est l’un de ses proches qui mourra. En effet, David commence à avoir des cauchemars, il rêve notamment d’un de ses collègues qui tombe accidentellement d’une fenêtre. Or c’est ce qui arrive, et immédiatement sa petite fille tombe dans un coma étrange.

Du coup, il se met à rechercher les victimes de ses songes… autant pour les sauver, que pour rétablir la santé de sa fille. Mais il n’a peut-être pas exactement et accidentellement tué cette gitane…

Le schéma de la série est donc limpide. A chaque épisode, il va avoir une prémonition et il va chercher à déjouer cette mort (genre « Code Quantum »), et sur la saison, on va en découvrir un peu plus sur cette malédiction et comment le héros peut s’en délivrer. Apparemment il s’agit aussi d’une intrigue qui fait penser à un bouquin de Stephen King…

D’abord on peut saluer le talent de Frédéric Diefenthal. Vraiment ce type a le chic pour se dégoter de bons rôles (heuuuu… je ne parle pas de “Taxi” évidemment), mais surtout il est crédible et joue bien. J’ai été beaucoup moins convaincu par sa femme (Elsa Kikoïne), et la petite fille n’en parlons pas… Le détective privé est très bien (Jean-Louis Foulquier) autant dans son jeu que sa voix et son charisme « physique ». Ils ont dégoté des personnages à « gueules » pour interpréter les gitans, et ça fonctionne terriblement bien (visages parcheminés, ambiances ésotériques…). Edouard Montoute est assez drôle et se débrouille bien, mais je regrette qu’il ait des apparitions aussi monolithiques. En général d’ailleurs, les personnages sont extrêmement stéréotypés et « étiquetés ». On a vraiment une structure narrative très apparente et donc sans grande surprise, ce qui est dommage pour le genre en question.

Et le genre d’ailleurs ne me plaît pas spécialement. C’est dommage car j’ai énormément accroché avec l’intrigue et l’aspect fantastique de « David Nolande », mais moi les histoires gothiques et ésotériques, avec des envoûtements et des sorcières… arghhh j’ai du mal. Et là on a une surenchère constante, et parfois ridicule, des effets de réalisation : mouvements de caméra erratiques, effets « Matrix », musiques tonitruantes (et les musiques arabisantes pour les gitans… space !), filtres etc. Bref, un peu trop précieux, un peu trop « Mystères » et « X Files » pour moi. J’aurais été beaucoup plus conquis par une série aux effets un peu moins chiadés, et à l’écriture un peu plus ciselée.

Mais je dois reconnaître que la qualité de l’ensemble est plutôt bonne, et surtout l’originalité d’une telle production. En outre, comme je n’ai vu que les épisodes 1 et 6, j’ai raté tout le cheminement et la montée en puissance de la série (c’est aussi peut-être ce qui m’a empêché d’adhérer à l’épisode 6, qui est très mystique), tandis que j’avais vraiment envie de voir le 2. J’ai aimé par contre le mélange polar/fantastique, et vraiment l’idée de base du scénario me parle et m’enchante. Et je ressors avec l’envie de voir la série, ce qui est positif, malgré tout mon pinaillage.

Nous avons pu un peu discuter avec l’équipe à la fin de la projection, et c’était vraiment très agréable. Les gens de la série sont très cool, et on sent un véritable esprit d’équipe avec une belle motivation. Frédéric Diefenthal était donc là aussi, et on a pu échanger avec Matoo (dont vous êtes en train de lire le billet que j'ai intégralement recopié par flemme d'écrire quoi que ce soit d'original ) quelques propos sur la série, et surtout sur « Clara Sheller ». Ouai je pensais que c’était sympa de lui donner les divers échos que j’avais eu de son personnage (des familles, des pédés, des hétéros etc.). Sa démarche (et ses choix) est chouette et habile, donc c’est à saluer.




C'est pas de moi mais personne ne lit mes billets jusqu'au bout, non ?

Format imprimable Envoyer cet article à un ami Créer un fichier PDF à partir de cet article