| Accueil du Site | Copyright | Fil RSS Articles Fil RSS Commentaires La Marmotte Chut!
Archives Liens F.A.Q. Contacts Presse & Médias
|
Pseudo : Mot de passe : Autoconnexion       S'inscrire  |   Mot de passe perdu?
Articles par sujets

Découvrez mes livres


Maman, est-ce que ta chambre te plaît?

Editions Privé / Michel Lafon
(Sortie le 09/04/09)
Commentez le!
- - - - - - - - - - - - - - - - -

Quel beau métier vous faites!

Editions Privé / Michel Lafon
(Sortie le 06/11/08)
Commentez le!
- - - - - - - - - - - - - - - - -


La Chambre d'Albert Camus - Nouvelle édition augmentée (Poche)

Editions J'ai Lu
(Sortie le 06/11/08)
Commentez le!
- - - - - - - - - - - - - - - - -


La Chambre d'Albert Camus et autres nouvelles

Editions Privé / Michel Lafon
(Sortie le 07/12/06)
Commentez le!


リンクス

Une page de pub



Qui est en ligne
1 utilisateur(s) en ligne (dont 1 sur Articles)

Membre(s): 0
Invité(s): 1

plus...

Nouveaux membres
love 28/10/2008
julien75001 26/10/2008
nahel 22/10/2008
Paul2551 22/10/2008
Tadou 19/10/2008
quine 10/10/2008
snaken 1/10/2008
dominoas71 1/10/2008
Avery 28/9/2008
o\'brien 26/9/2008

Commentaires
Re: Echange de maison 7/10/2013 9:06
Re: Echange de maison 27/8/2013 9:27
Re: Il est temps de se dire Adieu. 1/11/2008 12:06
Re: Il est temps de se dire Adieu. 1/11/2008 10:04
Re: Il est temps de se dire Adieu. 1/11/2008 9:36
Re: Il est temps de se dire Adieu. 1/11/2008 9:04
Re: Il est temps de se dire Adieu. 1/11/2008 7:38
Re: Il est temps de se dire Adieu. 1/11/2008 1:38
Il est temps de se dire Adieu. 1/11/2008 0:35
Re: Il est temps de se dire Adieu. 31/10/2008 23:15
Re: Il est temps de se dire Adieu. 31/10/2008 22:37
Re: Il est temps de se dire Adieu. 31/10/2008 22:35
Re: Il est temps de se dire Adieu. 31/10/2008 21:38
Re: Il est temps de se dire Adieu. 31/10/2008 21:37
Re: Il est temps de se dire Adieu. 31/10/2008 20:43
Re: Il est temps de se dire Adieu. 31/10/2008 20:22
Re: Il est temps de se dire Adieu. 31/10/2008 19:52
Re: Il est temps de se dire Adieu. 31/10/2008 18:45
Re: Il est temps de se dire Adieu. 31/10/2008 18:16
Re: Il est temps de se dire Adieu. 31/10/2008 18:02
Re: Il est temps de se dire Adieu. 31/10/2008 17:38
Re: Il est temps de se dire Adieu. 31/10/2008 17:20
Re: Il est temps de se dire Adieu. 31/10/2008 17:08
Re: Il est temps de se dire Adieu. 31/10/2008 16:18
Re: Il est temps de se dire Adieu. 31/10/2008 16:14
Re: Il est temps de se dire Adieu. 31/10/2008 16:09
Re: Il est temps de se dire Adieu. 31/10/2008 16:05
Re: Il est temps de se dire Adieu. 31/10/2008 14:48
Re: Il est temps de se dire Adieu. 31/10/2008 14:10
Re: Il est temps de se dire Adieu. 31/10/2008 13:32
Re: Il est temps de se dire Adieu. 31/10/2008 12:08
Re: Il est temps de se dire Adieu. 31/10/2008 12:08
Re: Il est temps de se dire Adieu. 31/10/2008 11:52
Re: Il est temps de se dire Adieu. 31/10/2008 11:32
Re: Il est temps de se dire Adieu. 31/10/2008 10:47
Re: Il est temps de se dire Adieu. 31/10/2008 10:32
Re: Il est temps de se dire Adieu. 31/10/2008 10:25
Re: Il est temps de se dire Adieu. 31/10/2008 9:11
Re: Il est temps de se dire Adieu. 31/10/2008 9:05
Re: Il est temps de se dire Adieu. 31/10/2008 8:40
Re: Il est temps de se dire Adieu. 31/10/2008 8:36
Re: Il est temps de se dire Adieu. 31/10/2008 7:15
Re: Il est temps de se dire Adieu. 31/10/2008 6:44
Re: Il est temps de se dire Adieu. 31/10/2008 4:03
Re: Promo 31/10/2008 3:03
Re: Soirée Diapo (4) Hong Kong : 13 000 bouddhas, et moi ... 31/10/2008 2:59
Re: Il est temps de se dire Adieu. 31/10/2008 2:48
Re: Il est temps de se dire Adieu. 31/10/2008 2:35
Ils semblent murmurer à ton oreille... 31/10/2008 0:05
Re: Il est temps de se dire Adieu. 30/10/2008 23:53

Voyages : Soirée Diapo (5) Hong Kong : 13 000 bouddhas, et moi et moi et moi.
Posté par Ron le 26/10/2008 9:00:00



C'est en me promenant sur les blogs, avant de partir à Hong Kong, que j'apprends un des must-see bien cachés de l'île : le Temple des 13 000 Bouddhas, situé en banlieue, juste à côté d'Ikéa HK. Ça alors ! 13 000 d'un coup ? Mais ça arrange bien mes affaires de touriste, moi qui veux toujours tout voir en un minimum de temps. Aussitôt dit, aussitôt fait, nous voilà montés dans le RER, comme à Paris, ou presque.


Vous allez rire mais on s'est un peu fait avoir en arrivant. Je vois l'Ikéa, je vois des pagodes, je vois des escalators, je me dis "banco c'est là, comment c'est trop simple à trouver, je comprends même pas pourquoi les gens parlent d'une montée difficile, ils sont trop cons, il y a des escalators". Je trouve ça super bizarre que les escalators soient aussi vieux alors que la lecture du blog qui parlait du temple, l'an passé, ne les mentionnaient pas. On monte tout en haut d'une colline, après dix escalators, c'est bien un temple, du moins ça y ressemble, mais on cherche, on cherche et y'a pas le début du commencement de la queue d'un Bouddha. Rien. Mais R I E N. Les gens nous regardent un peu bizarrement, avec nos appareils photos, à chercher je ne sais quoi (ON CHERCHE 10 000 BOUDDHAS MADAME ! Oui, 10 000 ! Et y'en a pas un) et à un moment, va savoir pourquoi, je tilte. Je comprends où on est et pourquoi on nous regarde bizarrement : on est dans un cimetière ! Pour un touriste, ça ressemble à une pagode, ça sent l'encens, il y a du doré et des cling-cling dans les arbres mais non, pas du tout, on s'est planté de site !


Et pour cause, l'entrée du Temple des 10 000 bouddhas (ou 13 000, tout augmente, ma pauvre Lucette) est en bas de la colline, entre le mur de l'Ikéa et un grillage, il y a un passage de deux mètres que jamais jamais jamais je n'aurais emprunté si je ne l'avais pas cherché. Il faut longer le mur sur une cinquantaine de mètres, entrer dans la jungle, oui, la jungle et là, derrière le bâtiment...


Une chaleur, mon pauvre, une humidité, mon pauvre, je DÉGOULINE en un instant, complètement, totalement, me voilà revenu au Viêt-nam dix ans plus tard, j'avais oublié ce qu'est l'Asie en matière de moiteur... Heureusement la pluie ne va pas durer, faisant place aux... Moustiques ! Et là, j'ai un moment de flippe. J'oublie tout ce que je sais et je me pose des questions de touriste Parisien en vacances loin de la maison : "Les moustiques donnent-ils la dengue ?" "Aurait-on dû prendre un vaccin avant de partir ?""Devrions-nous fuir en courant ?"... Pas trop envie de partir, en fait, pas super envie non plus de se prendre la tête avec des problèmes de santé, on est en vacances, on verra bien plus tard.


La montée est un cauchemar. Un vrai. Très très en pente. Des dizaines de marches. En dégoulinant de flotte. Chemise collée au corps mais je me félicite d'avoir acheté un pantacourt de trekking en je ne sais quelle matière, qui flotte autour de moi sans m'attacher. Nous sommes entourés, à gauche, à droite, de Bouddhas bling-bling à taille humaine, tous différents, certains portant à sourire, d'autres carrément effrayants (il y aura un court billet à part avec les Bouddhas les plus stupéfiants), ils nous accompagnent tout du long, c'est la montée des marches la plus hallucinante de toute ma vie. Et j'en ai monté, des putains de marches dans ma vie : pour la Cathédrale Saint-Paul (Londres), par exemple, je peux encore m'en souvenir. J'avais oublié mon sac en haut, et j'avais dû remonter une deuxième fois en vingt minutes... Excellent exercice d'endurance.




Tout en haut des marches, un plateau, avec le temple en question, un énorme Bouddha sur le flanc. Un petit restaurant végétarien, des boissons fraîches, pas un chat, nous sommes en semaine et c'est bien appréciable, le lieu est presque pour nous seuls. Alors que nous dégoulinions de flotte dix minutes plus tôt à cause de la pluie, le soleil sort enfin des nuages et là, c'est la chaleur qui redouble. Asie, Asie, Asie.





Bien sûr, c'est Bling-Bling à fond, hyper doré, hyper éclatant de mille trucs pas forcément de bon goût (surtout quand on découvre le Japon deux jours plus tard) mais ça reste zen, calme et sidérant pour un œil occidental. Le chien Bleu, là, par exemple, de trois mètres de haut, tu sais, Jeff Koons fait pareil à Versailles et personne ne dit que c'est moche, hein !




Je vais un peu me taire pour laisser parler les images, quand on entre dans le Temple. Plusieurs mètres de hauteur de plafond (dix ?) et... des milliers, des milliers de Bouddhas, partout, partout, du plancher au plafond, tous illuminés par une loupiote chacun, tous. Hallu.










Vidéo trouvée sur le Web.



Oui, bien sûr, je me suis un peu amusé à signaler au gardien qu'il y avait une loupiote, là haut, tout là haut, éteinte. Il fallait voir son empressement à aller chercher une échelle pour remettre une loupiote neuve. J'en cherchais une deuxième de cassée, avec avidité, mais le regard sévère de mon compagnon, pas amusé du tout par mon sadisme, me dissuada de compliquer un peu plus le karma du gardien (ou le mien, on s'y perd avec toutes ces histoires de réincarnation, de zing et de zang ou de nirvana. Quelle salade, moi je dis il faut pas tuer les animaux sinon qui vole un œuf, deux tu l'auras)












C'est pas le bâtonnet d'encens que tu achètes à la Foirfouille (où pourtant tu trouves de tout, si t'es malin, il y a QUE des bonnes affaires), non, celui-là il fait dix centimètres d'épaisseur et il tient bien dans la main.


Il faisait tellement chaud dans c'tte tuerie de jungle que je me croyais dans Furyo (et moi j'étais Bowie, bien sûr), mais ça nous faisait un super panorama. On était bien.




Demain, le vol pour le Japon. Déjà ? La semaine à Hong Kong est passée en un claquement de doigts.

Format imprimable Envoyer cet article à un ami Créer un fichier PDF à partir de cet article