| Accueil du Site | Copyright | Fil RSS Articles Fil RSS Commentaires La Marmotte Chut!
Archives Liens F.A.Q. Contacts Presse & Médias
|
Pseudo : Mot de passe : Autoconnexion       S'inscrire  |   Mot de passe perdu?
Articles par sujets

Découvrez mes livres


Maman, est-ce que ta chambre te plaît?

Editions Privé / Michel Lafon
(Sortie le 09/04/09)
Commentez le!
- - - - - - - - - - - - - - - - -

Quel beau métier vous faites!

Editions Privé / Michel Lafon
(Sortie le 06/11/08)
Commentez le!
- - - - - - - - - - - - - - - - -


La Chambre d'Albert Camus - Nouvelle édition augmentée (Poche)

Editions J'ai Lu
(Sortie le 06/11/08)
Commentez le!
- - - - - - - - - - - - - - - - -


La Chambre d'Albert Camus et autres nouvelles

Editions Privé / Michel Lafon
(Sortie le 07/12/06)
Commentez le!


リンクス

Une page de pub



Qui est en ligne
1 utilisateur(s) en ligne (dont 1 sur Articles)

Membre(s): 0
Invité(s): 1

plus...

Nouveaux membres
love 28/10/2008
julien75001 26/10/2008
nahel 22/10/2008
Paul2551 22/10/2008
Tadou 19/10/2008
quine 10/10/2008
snaken 1/10/2008
dominoas71 1/10/2008
Avery 28/9/2008
o\'brien 26/9/2008

Commentaires
Re: Echange de maison 7/10/2013 9:06
Re: Echange de maison 27/8/2013 9:27
Re: Il est temps de se dire Adieu. 1/11/2008 12:06
Re: Il est temps de se dire Adieu. 1/11/2008 10:04
Re: Il est temps de se dire Adieu. 1/11/2008 9:36
Re: Il est temps de se dire Adieu. 1/11/2008 9:04
Re: Il est temps de se dire Adieu. 1/11/2008 7:38
Re: Il est temps de se dire Adieu. 1/11/2008 1:38
Il est temps de se dire Adieu. 1/11/2008 0:35
Re: Il est temps de se dire Adieu. 31/10/2008 23:15
Re: Il est temps de se dire Adieu. 31/10/2008 22:37
Re: Il est temps de se dire Adieu. 31/10/2008 22:35
Re: Il est temps de se dire Adieu. 31/10/2008 21:38
Re: Il est temps de se dire Adieu. 31/10/2008 21:37
Re: Il est temps de se dire Adieu. 31/10/2008 20:43
Re: Il est temps de se dire Adieu. 31/10/2008 20:22
Re: Il est temps de se dire Adieu. 31/10/2008 19:52
Re: Il est temps de se dire Adieu. 31/10/2008 18:45
Re: Il est temps de se dire Adieu. 31/10/2008 18:16
Re: Il est temps de se dire Adieu. 31/10/2008 18:02
Re: Il est temps de se dire Adieu. 31/10/2008 17:38
Re: Il est temps de se dire Adieu. 31/10/2008 17:20
Re: Il est temps de se dire Adieu. 31/10/2008 17:08
Re: Il est temps de se dire Adieu. 31/10/2008 16:18
Re: Il est temps de se dire Adieu. 31/10/2008 16:14
Re: Il est temps de se dire Adieu. 31/10/2008 16:09
Re: Il est temps de se dire Adieu. 31/10/2008 16:05
Re: Il est temps de se dire Adieu. 31/10/2008 14:48
Re: Il est temps de se dire Adieu. 31/10/2008 14:10
Re: Il est temps de se dire Adieu. 31/10/2008 13:32
Re: Il est temps de se dire Adieu. 31/10/2008 12:08
Re: Il est temps de se dire Adieu. 31/10/2008 12:08
Re: Il est temps de se dire Adieu. 31/10/2008 11:52
Re: Il est temps de se dire Adieu. 31/10/2008 11:32
Re: Il est temps de se dire Adieu. 31/10/2008 10:47
Re: Il est temps de se dire Adieu. 31/10/2008 10:32
Re: Il est temps de se dire Adieu. 31/10/2008 10:25
Re: Il est temps de se dire Adieu. 31/10/2008 9:11
Re: Il est temps de se dire Adieu. 31/10/2008 9:05
Re: Il est temps de se dire Adieu. 31/10/2008 8:40
Re: Il est temps de se dire Adieu. 31/10/2008 8:36
Re: Il est temps de se dire Adieu. 31/10/2008 7:15
Re: Il est temps de se dire Adieu. 31/10/2008 6:44
Re: Il est temps de se dire Adieu. 31/10/2008 4:03
Re: Promo 31/10/2008 3:03
Re: Soirée Diapo (4) Hong Kong : 13 000 bouddhas, et moi ... 31/10/2008 2:59
Re: Il est temps de se dire Adieu. 31/10/2008 2:48
Re: Il est temps de se dire Adieu. 31/10/2008 2:35
Ils semblent murmurer à ton oreille... 31/10/2008 0:05
Re: Il est temps de se dire Adieu. 30/10/2008 23:53

Amour : Le temps des Cherries
Posté par Ron le 17/4/2008 20:50:00
Amour

Voilà, je la gardais pour moi depuis cinq ans mais il fallait bien qu'elle tombe dans le domaine public, la fameuse histoire de comment je l'ai rencontré et comment je me le suis fait piquer...avant de le reprendre !

Sur le Post.


Amour : Une surprise de Thaï
Posté par La Marmotte le 17/2/2008 15:00:00
Amour

Lorsque Will évoquait hier ce qu'était, d'après lui, le secret du couple, j'étais loin de me douter de ce qu'il avait organisé pour ces 3 jours "Spécial St Valentin".

3 jours surprenants. Non seulement, je n'ai rien vu venir, mais pour une fois, le secret n'avait pas été éventé. Il faut dire qu'en règle générale je me doute toujours de quelque chose, je suis méfiant, il le sait, il tâte le terrain, le prépare, tourne autour de moi et puis d'un coup au moment où je m'y attends le moins, déclenche le piège: "Demain on se lève tôt, tu prépares une petite valise avec deux trois affaires, prévoit du chaud et du froid. Tu verras, je me suis occupé de tout."

Dès l'aube le lendemain -un supplice- me voilà qui file dans un train, sans le savoir, pour la Suisse, la truffe au vent, et l'Amour à mes côtés qui, jubilant intérieurement de son coup réussi, laisse échapper un sourire de satisfaction: il a réussi à sortir la bête de son terrier pour aller lui faire prendre l'air frais des Alpes et déguster une fondue à la crème à la Chaux-de-Fonds.




3 jours fabuleux oui, mais ça c'était la fois précédente, car cette semaine c'était tout autre chose: je pensais naïvement qu'on allait partir une nouvelle fois en voyage. Le stress de mon boulot, de la ville, de l'hiver, oui j'ai besoin de vacances et lui aussi. Je lui fais confiance, il adore ça préparer les voyages, oui c'est sûr, cette fois encore on part.

Et bien... Perdu! Rappelez-vous de la règle de base: toujours surprendre l'adversaire. Il avait tout de même bien préparé le terrain ce chameau: "Prends un RTT le vendredi 15.". Dans ma tête, on partait donc 3 jours en vadrouille, loin de tout. Il prenait tout en charge: trajet, billet, planning... je me laissais guider comme d'hab. J'ai donc posé mon jour, attendu cette fin de semaine de pacha, jusqu'à oublier que c'était la semaine de la St Valentin. Enfin, disons pour être plus juste, que j'avais mis de côté ce jour des amoureux pour ne penser qu'au week-end. Le 14 étant en plein milieu de semaine, sortant tard du boulot avec une réunion qui n'en finissait pas, je n'avais pas spécialement envie de fêter l'occasion pour une fois, me disant que je me rattraperais un autre jour et puis que finalement, quel besoin de fêter l’Amour un jour spécifique ?




Jeudi midi, comme depuis 4 ans, l'appel quotidien, midi / midi trente:
"Bonjour vous avez demandé l'Amour? Comment ça va aujourd'hui?"
"Ca va toujours quand je t'ai au téléphone, tu sais bien. Pas trop dure ta matinée? Ta réunion s'est bien passée?"
"Oui oui, comme d'hab quoi, 2 heures de bla bla pour en rediscuter dans 6 mois quand le projet aura pas avancé d'un millimètre et que..."
"Ah au fait, on se retrouve sur les Champs ce soir après le boulot à 19h00?"
"Euh oui... si tu veux, mais tu sais, j'ai une réunion qui commence à 17h00 et elle risque de finir tard, mais avec plaisir oui bien sûr."
"Parfait! Donc à ce soir mon Amour! Je t'aime."
"Moi aussi. A plus!"


Là, je me dis quelque chose cloche. C'est pas comme d'hab, ça ressemble pas trop au scénario habituel. Déjà, Will se lève très tôt, fait des longues journées qui commencent à 07h00, n'aime en général pas trop sortir en semaine et surtout pas si on doit prendre le train ou l'avion le lendemain à la première heure. Hum... bon, on verra bien ce soir.

Evidemment, la réunion traîne en longueur, ça fighte, j'en ai marre, je suis à la bourre, plein le dos, le téléphone de Will ne marche plus, j'arrive pas à le joindre, je stresse, me dépêche, je dois le retrouver où déjà? Ahh il est là mon homme, une lumière dans une foule d'anonymes qui se presse en tout sens, et enfin, c'est le week-end, le repos, la détente.


3 jours, 3 surprises, pas d'avion, pas de train, pas de voiture. Non, juste le métro, une organisation redoutable et l'unique désir de me faire plaisir, d'oublier mon stress et de satisfaire mon souhait de détente et de bien-être.

Plaisirs qui riment en R, Chère, chair, chers.


1er jour: Un petit restau excellent le jeudi soir: 3 surprises là aussi. A table, Will m'épingle un petit coeur en feutre rouge sur ma cravate, je rougis un peu mais je suis heureux. Le serveur prends Will dans ses bras et l'embrasse sur le crâne: heureusement, je ne suis pas jaloux. A la fin du repas, je vois Will sourire, gêné, je ne comprendrais que plus tard le clin d'oeil du Destin. Une de ces petites coïncidences qu'il vit régulièrement depuis toujours.
En rentrant, il me dit que je peux dormir autant que je veux le lendemain matin. Définitivement donc, pas de voyage. Mais alors? Bah, on verra bien.





2ème jour: "Non, non, non, je ne veux pas me mettre en string devant une inconnue. Je refuse, c'est non!" Là, j'avoue, je ne m'y attendais pas. Du coup, comme toutes les bêtes, je me braque, je montre les crocs, je grogne. Il tire un peu sur la corde, je bougonne, je le suis tout de même à l'intérieur. Je ne dis plus rien, nous venons de pénétrer dans un des spas Thaï les plus réputés de Paris, nous sommes de suite pris en charge par nos hôtesses pour une séance de deux heures que nous ne verrons pas passer.



Alors oui, j'avoue, j'ai eu un peu honte d'enfiler, à l'envers, le string semi-transparent que l'on m'a tendu, mais une fois le massage commencé, je me suis laisser transporter en Thaïlande, abandonné aux mains expertes qui m'ont oint le corps d'huiles aromatiques, pour une session remarquablement relaxante. Will, à côté, avait choisi le massage Thaï tonique traditionnel, et je souriais tandis que je le regardais se faire plier comme un origami.





3ème jour: "Non non non, je refuse qu'on s'approche de moi d'aussi près. Déjà hier, quand la thaïlandaise me massait les fesses, j'ai pris sur moi. Mais là, c'est pas pour moi ça."
Bon, vous avez compris, là, au bout de la deuxième fois? Oui, je suis un peu ours, je n'aime pas trop livrer comme ça mon intimité, mon corps, à des inconnus. Les médecins, ok, c’est normal, les vestiaires, je prends sur moi, par contre les massages et les soins du visage et du corps, c'est pas obligé, non?



Pour tout vous dire, j'ai quand même survécu à mon soin du visage dans l'institut le plus chic de la capitale. C'était pas gagné de m'y faire rentrer. Je ne le regrette pas. Je regrette de l'avoir blessé à ne pas être enthousiaste à cette idée. Des fois, je suis comme ça aussi, maladroit. Lui qui avait préparé ce week-end de détente avec amour depuis des semaines, lui qui voulait plus que tout me faire plaisir, me déstresser, me procurer du bien-être, lui, je l'ai blessé car je n'ai pas su, sur l'instant, accepter sans hésitation ce qu'il m'offrait. Je me suis confondu en excuses, mais encore maintenant je m'en veux. Et encore plus depuis je vois le résultat de ces séances. Il avait raison. C'est sensationnel: la peau est adoucie, rajeunie, raffermie. Adieu les marques de stress et bonjour la peau qui respire. Franchement, je ne pensais pas que le résultat serait aussi visible. Cela dit, pour ne pas en perdre les bénéfices, il est souhaitable de refaire ce genre de soins régulièrement, surtout en hiver que la dame me dit, ben tiens. C’est quand la prochaine séance ? :)



Finalement, nous ne sommes pas partis à l’étranger 3 jours, mais nous avons quand même voyagé. L’espace de quelques heures, l’évasion, l’invitation à la détente, au bien-être, le petit cœur sur la cravate… ça m’a fait un bien fou. Merci. Merci encore pour tout ça !

Seul regret, j’aurais du amener une copine qui parle thaï avec nous. Comme Elaine dans cet excellent épisode de Seinfeld (pour les connaisseurs), je me demande encore ce que pouvaient bien se raconter nos hôtesses tandis que la mienne me massait en rigolant avec l’autre : « Phou tchai, yao, yai ! Souei yi sip sen ti met, kwagn ! Hi hi hi ! ». Quel embarras tout de même !



Amour : Pour toi, chéri
Posté par Ron le 15/2/2008 13:20:00
Amour

J'ai un amoureux hors du commun, depuis quatre ans, qui arrive toujours à me surprendre. Ceci explique sûrement cela, d'ailleurs... Rien de tel qu'un bon coup fourré pour lui faire écarquiller les yeux régulièrement, comme je me plais à lui répéter à chaque fois que j'organise un truc qui va l'épater, lui. Il a bien retenu la leçon. Règle de base : il faut surprendre l'adversaire. C'est ça, le secret du couple, d'après moi. Considérer l'autre comme un ennemi intime qu'il faut convaincre et séduire, un peu comme quand ils mélangent les équipes à Pékin Express.

Voici la carte de Saint Valentin qu'il m'a envoyé... J'ai adoré.




Lost Saison 4, bientôt j'en parle.


Amour : A ses pieds
Posté par Ron le 8/1/2008 5:50:00
Amour

Billet écrit il y a trois semaines puis enlevé. Un peu honte. La honte est passée.

J'ai encore craqué pour une paire de chaussures, soit la troisième en quatre jours. Je vous précise pathétiquement que je ne possède que deux polaires Décathlon, trois jean's et cinq chemises à carreaux dans mon placard. Mais plus de quarante paires de chaussures.

Je n'ai jamais aimé m'habiller.
J'adore les chaussures.
C'est atroce, je sais, je peux porter une paire super branchée et être habillé comme si j'allais traire des vaches bio (tout aussi salissant) mais je m'en fiche un peu, en vrai. Je n'arrive pas à mixer les couleurs, les pulls, les chemises, pire, je m'en moque carrément. Mais les chaussures, ça non, les chaussures je kiffe ma race, je pourrais en acheter tous les jours.

Je freine, La Marmotte râle, on sait plus où les mettre. Je les donne au Secours Populaire, généralement, tous les deux ans, sinon je serais noyé sous les pompes. Parfois je donne des pompes que je n'ai jamais porté. Honte honte honte.

Comment vous dire ce que j'ai ressenti à la vue de cette paire ? Du plaisir brut, d'abord, puis un peu de nostalgie pour l'automne, ma saison favorite. Ce sont des chaussures d'automne et je vais devoir attendre un an pour les porter. Pas grave. J'ai aimé la fausse peau de croco, les lacets beige, le beau cuir marron. La semelle bicolore, aussi.












(Et sinon, oui, sans la moindre honte j'ai appelé chez Reef, pour demander s'ils avaient MES chaussures, enfin, le modèle que je me rêvais avant-hier. Il en restait une paire à 90 minutes de route. Oloron Sainte Marie. On y fabrique les Pyrénéens, pour ceux qui aiment. Quand je suis arrivé dans le magasin, j'ai failli pleurer de bonheur. Ma taille, mon goût, toutivabéné, parfaites. Je les adorais jusqu'à tout à l'heure, quoi, quand j'ai vu les autres).


Amour : Spéciale dédicace G To C
Posté par Ron le 17/12/2007 22:00:00
Amour

Si je devais faire une liste des choses qui me manquent, ce soir, à 800 kilomètres de toi, je mettrais dedans :

10 Tes mots d'amour glissés sous ma porte, sur lesquels je marche sans les voir, en me levant pour aller faire pipi, le matin, et que je découvre deux heures plus tard, soit cinq secondes avant que tu ne te lèves. Pardon.

9 Ton baiser sur mes lèvres, chaque soir, et ta façon si particulière de me glisser "bonne nuit" avant de refermer la porte de ma chambre.

8 Ton regard de myope, quand tu n'as pas tes lunettes, qui me permet de passer tout nu à trois mètres de toi sans la moindre pudeur.

7 Ton insistance à me protéger de ce qui pourrait me faire du mal.

6 Ton air abbatu quand tu constates que tu as échoué.

5 Ton cri de victoire quand tu gagnes la centième étoile à Mario Truc, sur Wii, étoile que tu gagnes de nouveau exprès une seconde fois devant moi, pour bien me montrer que tu es plus fort que la machine.

4 Ton appel sur mon téléphone, chaque jour que Dieu fait, à midi quinze.

3 Le regard en biais pas discret du tout que tu lances aux très beaux garçons, furtivement, comme si je n'allais rien voir, et tes protestations outrées lorsque je te le fais remarquer.

2 Ton honnêteté, ta droiture, ta constance.

1 Ton odeur. Une fois lavé, après quelques heures au repos, ta peau sent le miel, l'amour et mille autres petits bonheurs d'été. Hier, comme je savais que je partais loin de toi, j'ai volé un vêtement dans ton panier à linge sale. Et je viens de le reposer, dégoûté. Tu laves toujours tes caleçons neufs avant de les porter. Et celui-ci sentait uniquement le magasin.


Amour : Carla & Nicolas
Posté par Ron le 16/12/2007 18:50:00
Amour

Carla Bruni a dit oui, aujourd'hui, à la demande en mariage de Nicolas Sarkozy. Elle deviendra la nouvelle première dame de France dans les semaines à venir...Je vous en parlais avant-hier, c'est désormais officiel. Carla Bruni à l'Elysée ! Hallu ! Vous direz qu'on trouve de tout sur les blogs, oui, mais on trouve aussi de vraies infos. Avant-hier, j'étais le seul à en parler sur le net. C'est peut-être un détail pour vous mais pour moi ça veut dire beaucoup. Juste une question, je ne comprends pas le besoin de Sarkozy de se remarier aussi vite. Il lui avait fixé une deadline au premier janvier. Elle a beaucoup hésité, s'est confiée, avant de dire oui cet après-midi. Sortir ensembles, d'accord, mais pourquoi vouloir à tout prix se marier ??
En tout cas, il aime les sanguines. Il paraît qu'elle a du caractère, Carla...


Amour : "Et ne va pas leur dire que je ressemble à Dave Annable !"
Posté par Ron le 30/11/2007 5:50:00
Amour

Je comprends avec amusement (ou effroi, cela dépend des jours) que les garçons qui me plaisent désormais, comme ce petit Dave Annable, sont des copies conformes de celui que j’ai à la maison. Lorsque je suis en soirée, je me sais libre de marivauder sans danger et engage parfois la conversation avec un brun qui m'attire, pour le plaisir de plaire et de me sentir vivant (comme ils diraient dans FHM) et puis je réalise, soudain, que ses yeux ne pétillent pas, que son allure manque de charme. De plus près, sa barbe de trois jours fait sale et son humour ne dépasse pas les trois répliques salaces. Son sourire me laisse de glace, je commence à m’ennuyer et, finalement, je rentre à la maison, vaincu mais heureux.
Quand on a le plaisir d’avoir conquis l’original, pourquoi vouloir à tout prix se taper les copies ? J’ai payé le prix fort pour l’avoir avec moi tous les jours mais à refaire, je le referais. Je suis à lui et rien qu’à lui, sans contrainte, sans abandon, sans regrets.








Pardon, mon amour, mais c'est tout à fait toi !


Amour : La femme nue du jeudi matin
Posté par Ron le 25/10/2007 6:30:00
Amour

Retrouvez désormais une femme nue du jeudi matin, tous les jeudis matins, puisqu'il en faut pour tout le monde et que ça ne fait jamais de mal, de voir une paire de fesses : "cul vu n'est pas perdu".


Amour : Libération des infirmières bulgare !
Posté par Ron le 24/7/2007 11:40:00
Amour

Pour rappel,le 19 septembre 1989, l'attentat contre le DC-10 d'UTA a fait 170 morts de dix-sept nationalités différentes, dont 54 Français, dans le désert du Ténéré, au Niger. Six Libyens, dont un beau-frère de Mouammar Kadhafi, ont été condamnés à la réclusion criminelle à perpétuité lors d'un procès par contumace devant la cour d'assises de Paris, en 1999.

Cécilia a t'elle demandé justice pour ces morts-là ?
Combien de millions versés à la France, sur ce coup-là, qui viennent de repartir dans l'autre sens ?
Mais surtout vais-je m'exiler en Bulgarie, eu égard à l'exxxcellent rapport qualité-prix d'une infirmière bulgare (increvable, se nourrit de peu, pas de besoins particuliers), vu ce que l'Union Européenne est prête à payer pour elles ?

Elles sont libres, c'est l'essentiel. Mais dans quel état...

Rappel encore :
Des experts scientifiques de renom, tel le professeur Luc Montagnier, découvreur du virus du SIDA, qui a témoigné devant le tribunal libyen, ont exclu la possibilité de contamination délibérée, compte tenu des circonstances de fait : certains enfants ont été contaminés avant même que les accusés ne commencent à exercer à l'hôpital. Un grand nombre d'enfants n'ont jamais été soignés au sein des services dans lesquels les accusés ont travaillé. Me Othmane al-Bizanti a rappelé que la maladie avait auparavant été diagnostiquée chez trois infirmières de l'hôpital, dont une libyenne et une pakistanaise.


Amour : Yes !
Posté par Ron le 14/7/2007 13:40:00
Amour

Tout comme Kozlika ou Garf' qui font la queue des heures pour Nathalie Dessay (que je ne connais qu'en lisant les comptes-rendus des blogs, jamais entendu cette voix), je suis capable de me lever très tôt ou de faire des centaine de kilomètres pour choper des places à un spectacle avec El Juli. Olé ! Vivement le mois prochain !









Quel prodige !


(1) 2 »