| Accueil du Site | Copyright | Fil RSS Articles Fil RSS Commentaires La Marmotte Chut!
Archives Liens F.A.Q. Contacts Presse & Médias
|
Pseudo : Mot de passe : Autoconnexion       S'inscrire  |   Mot de passe perdu?
Articles par sujets

Découvrez mes livres


Maman, est-ce que ta chambre te plaît?

Editions Privé / Michel Lafon
(Sortie le 09/04/09)
Commentez le!
- - - - - - - - - - - - - - - - -

Quel beau métier vous faites!

Editions Privé / Michel Lafon
(Sortie le 06/11/08)
Commentez le!
- - - - - - - - - - - - - - - - -


La Chambre d'Albert Camus - Nouvelle édition augmentée (Poche)

Editions J'ai Lu
(Sortie le 06/11/08)
Commentez le!
- - - - - - - - - - - - - - - - -


La Chambre d'Albert Camus et autres nouvelles

Editions Privé / Michel Lafon
(Sortie le 07/12/06)
Commentez le!


リンクス

Une page de pub



Qui est en ligne
2 utilisateur(s) en ligne (dont 2 sur Articles)

Membre(s): 0
Invité(s): 2

plus...

Nouveaux membres
love 28/10/2008
julien75001 26/10/2008
nahel 22/10/2008
Paul2551 22/10/2008
Tadou 19/10/2008
quine 10/10/2008
snaken 1/10/2008
dominoas71 1/10/2008
Avery 28/9/2008
o\'brien 26/9/2008

Commentaires
Re: Echange de maison 7/10/2013 9:06
Re: Echange de maison 27/8/2013 9:27
Re: Il est temps de se dire Adieu. 1/11/2008 12:06
Re: Il est temps de se dire Adieu. 1/11/2008 10:04
Re: Il est temps de se dire Adieu. 1/11/2008 9:36
Re: Il est temps de se dire Adieu. 1/11/2008 9:04
Re: Il est temps de se dire Adieu. 1/11/2008 7:38
Re: Il est temps de se dire Adieu. 1/11/2008 1:38
Il est temps de se dire Adieu. 1/11/2008 0:35
Re: Il est temps de se dire Adieu. 31/10/2008 23:15
Re: Il est temps de se dire Adieu. 31/10/2008 22:37
Re: Il est temps de se dire Adieu. 31/10/2008 22:35
Re: Il est temps de se dire Adieu. 31/10/2008 21:38
Re: Il est temps de se dire Adieu. 31/10/2008 21:37
Re: Il est temps de se dire Adieu. 31/10/2008 20:43
Re: Il est temps de se dire Adieu. 31/10/2008 20:22
Re: Il est temps de se dire Adieu. 31/10/2008 19:52
Re: Il est temps de se dire Adieu. 31/10/2008 18:45
Re: Il est temps de se dire Adieu. 31/10/2008 18:16
Re: Il est temps de se dire Adieu. 31/10/2008 18:02
Re: Il est temps de se dire Adieu. 31/10/2008 17:38
Re: Il est temps de se dire Adieu. 31/10/2008 17:20
Re: Il est temps de se dire Adieu. 31/10/2008 17:08
Re: Il est temps de se dire Adieu. 31/10/2008 16:18
Re: Il est temps de se dire Adieu. 31/10/2008 16:14
Re: Il est temps de se dire Adieu. 31/10/2008 16:09
Re: Il est temps de se dire Adieu. 31/10/2008 16:05
Re: Il est temps de se dire Adieu. 31/10/2008 14:48
Re: Il est temps de se dire Adieu. 31/10/2008 14:10
Re: Il est temps de se dire Adieu. 31/10/2008 13:32
Re: Il est temps de se dire Adieu. 31/10/2008 12:08
Re: Il est temps de se dire Adieu. 31/10/2008 12:08
Re: Il est temps de se dire Adieu. 31/10/2008 11:52
Re: Il est temps de se dire Adieu. 31/10/2008 11:32
Re: Il est temps de se dire Adieu. 31/10/2008 10:47
Re: Il est temps de se dire Adieu. 31/10/2008 10:32
Re: Il est temps de se dire Adieu. 31/10/2008 10:25
Re: Il est temps de se dire Adieu. 31/10/2008 9:11
Re: Il est temps de se dire Adieu. 31/10/2008 9:05
Re: Il est temps de se dire Adieu. 31/10/2008 8:40
Re: Il est temps de se dire Adieu. 31/10/2008 8:36
Re: Il est temps de se dire Adieu. 31/10/2008 7:15
Re: Il est temps de se dire Adieu. 31/10/2008 6:44
Re: Il est temps de se dire Adieu. 31/10/2008 4:03
Re: Promo 31/10/2008 3:03
Re: Soirée Diapo (4) Hong Kong : 13 000 bouddhas, et moi ... 31/10/2008 2:59
Re: Il est temps de se dire Adieu. 31/10/2008 2:48
Re: Il est temps de se dire Adieu. 31/10/2008 2:35
Ils semblent murmurer à ton oreille... 31/10/2008 0:05
Re: Il est temps de se dire Adieu. 30/10/2008 23:53

Livres : Promo
Posté par Ron le 29/5/2008 22:30:00
Livres



Excellent souvenir de l'émission de radio le sixième sens, écoutable là au-dessus sur le lecteur (non exportable) de l'émission. Je présente mes excuses à tous les lecteurs de John Irving, à mes amis, aux amateurs d'Art Contemporain et à ceux qui pensent que j'ai toujours LA répartie qui tue : les questions du boudoir de Baptiste m'ont surpris et les performances de Stéphanie Ditch, scié. Va avoir l'air intelligent, après elle.


Livres : Déjà vu
Posté par Ron le 20/5/2008 21:30:00
Livres

Ca m'avait fait le coup la dernière fois en relisant le premier manuscrit annoté : je trouve ça nul à chier que ça en peut plus. Mauvais, médiocre, banal. J'ai honte d'avoir signé pour ça, honte que ça devienne un livre. Je relis, j'ai envie de tout balancer ou de tout refaire, je me demande comment ils ont pu vouloir acheter un truc pareil. C'est en relisant ce que j'écris que je me rends compte du travail à effectuer pour que, un jour, je sois satisfait de moi. Si jamais ce jour arrive.

*****
On ne peut plus rien dire. Rien. Tout part en vrille sur tout. Sexe, religion, couleur, alcool, cigarette, politique. Mon monde est au bord de l'implosion.

*****

Je me suis fait un claquage musculaire, moi, moi qui ne touche pas une raquette ou un vélo, moi qui rien que de penser au sport baille d'ennui. Foutu mollet qui me lâche d'un coup et me fait hurler en silence tellement j'ai eu mal, sur le coup. On me parle d'un manque de potassium. Je fais le mec qui y croit.

*****

Une cause à mes migraines identifiée ? Trop beau pour y croire, je me pince de joie. Ayant remplacé depuis huit semaines le lait du matin (un bon 40 cl chaque jour) par du jus de fruit frais ou un smoothie, je me rends compte que je n'ai pas eu de migraine ophtalmique depuis...huit semaines. Quelques alertes, quelques passages délicats (vite, se coucher, vite fermer les yeux) mais aucune vraie grosse migraine. J'ai repris le traitement proposé aux Urgences Migraine de l'Hopital Lariboisière, un lieu unique au monde adapté aux migraineux qui m'avait accueilli l'an passé, en train de crever ma race. Back to basics : aspirine dès le début de la crise (que j'ai acheté à croquer, pratique) et Triptan pour la suite, si la douleur persiste. Evitant l'aspirine depuis des années (sale réputation avec le sang, tout ça, stupide puisque je n'ai pas d'ulcère), je me rends compte qu'elle me convient très bien dans les douleurs modérées, pour la prévention de mes crises ou autre. J'ai lâché toutes les merdes chimiques qui me détruisaient le bide à chaque fois (effaralgan codéiné, di-antalvic, propofan, rien que de les écrire j'ai la nausée).

*****

Tell Me That You Love Me. Une série dont j'entends parler dans la bouche de tous les gens qui comptent. Ca vaut vraiment le coup, alors ?


Livres : J - 150
Posté par Ron le 17/5/2008 22:40:00
Livres

Je la sens tendue, un peu, mais moi aussi je le suis, un peu, car la situation n'est pas aussi anodine que nous voulons bien le croire elle et moi. Mon manuscrit corrigé et annoté est entre ses mains, elle me parle comme une éditrice, pour la première fois, je l'écoute comme un type qui en est à son deuxième, l'inconscience ou l'innocence de 2006 n'est plus de mise. J'ai choisi un palace sans âme sur les Champs, parce que j'y sens bien, je bois un Perrier, je savoure le moment.
Elle hésite avant de démarrer le round, je le sens. Elle ne sait pas comment je vais réagir. Moi, si. Je vais écouter et noter ce qu'elle a pensé du bouquin, ce que la correctrice a pensé du bouquin, ce que je dois retravailler en priorité sur ces deux semaines qui viennent, deux semaines, punaise, j'avais demandé plus, mais après tout, hein, ce n'est pas comme si ça n'avait pas été prémâché sur le blog, tout ça.
Surprise, mon plus vieux titre est retenu. Je le trouve moche mais je me tais. J'écoute son argument. Il se tient. Elle me dit que je n'écris plus tout à fait de la même façon. Elle a raison. Je lui explique que le nom sur la couverture m'expose d'une façon différente, que les textes ne datent plus de 2004, que certains ont été écrits fin 2007, en quelques semaines, pour fêter les trois ans du blog et que je savais ce que je faisais en les pondant jour après jour.
Elle me dit que j'écris beaucoup "putain" et "merde". Je m'en doutais. Elle me dit que c'est très gay, sur ce coup. Je vais corriger le tir. Elle me dit qu'une nouvelle est hors-sujet, je sais, je m'étais trompé en la rendant ou je l'avais laissée là, exprès, plutôt, pour voir s'ils lisaient vraiment les manuscrits. Je suis con. Elle me dit que je vais avoir une nouvelle attachée de presse. Elle me parle du "J'ai Lu" pour le premier et du "J'ai Lu" pour le second. Elle me dit que j'ai de la chance. Je le sais.
Mais maintenant, je n'en attends plus rien. Et ça, ça se déguste. Le premier, c'était l'inconnu, le trip, les rêves, la gloire, quoi. Le second, c'est plus simple, finalement.

Elle me dit que j'ai beaucoup changé. Oui, heureusement.


Livres : Promo
Posté par Ron le 8/5/2008 21:40:00
Livres

Je suis l'invité dimanche de l'émission de radio "6ème sens" sur Vivre FM, écoutable sur 93.9 à Paris ou sur le Web. Heure de diffusion : midi. Vous me raconterez, j'ai un peu beaucoup besoin de quitter Paris alors cassos. Le béton, ça va un temps. Direction :


Livres : Montons dans la chambre
Posté par Ron le 4/5/2008 6:10:00
Livres

Mon livre est de nouveau disponible : il a été ré-imprimé par l'éditeur ! Vous pouvez donc le trouver sur les sites de vente en ligne (Fnac, Amazon, etc...) ou en librairie, en le commandant.
Je suis tellement soufflé que je ne vais même pas commenter la nouvelle.


Livres : Travail dans l'ombre
Posté par Ron le 26/4/2008 18:30:00
Livres

Je suis arrivé assez rapidement à la moitié de ce qui constitue mon sixième bouquin (vu que le second sort cet automne, on va dire que j'ai pris un peu d'avance) dont le titre de travail est "AVPLF", ce qui sonne mystérieux comme ça mais pas du tout en vrai, ce sont les initiales des mots du titre, voilà.

Je ne prends plus aucun plaisir à livrer mes textes sur le blog, aucun, c'était amusant de passer par tous ces stades, depuis le début, à savoir écrire sans prétention, puis écrire pour le plaisir, écrire en se sachant lu, écrire avec prétention en se sachant lu, écrire en vue d'en faire un livre, écrire en se disant que ce ne sera pas assez bon pour aller dans un bouquin mais largement bonnard pour le blog et puis finir par écrire uniquement des choses qui me plaisent et me détendent en public (la Nouvelle Star) pour garder mes textes au chaud, pour moi ou qui veut bien les éditer. Je n'ai plus besoin d'un avis ou de commentaires, je me sens à l'étroit quand je suis commenté, désormais, sur des trucs que j'écris. J'ai même pensé un temps faire sauter les commentaires, ici, ce qui n'est pas très blog 2.0. Je suis reconnaissant à ce lieu d'avoir déclenché en moi le plaisir oublié de l'écriture, qui devient un besoin après avoir été un entraînement, une routine, pendant des années.

Je réalisais hier que j'ai de plus en plus de mal à me livrer sur le web, me livrer franchement comme je le faisais avant. Je sais désormais que je suis lu, par plein de gens, et que je n'ai plus envie de donner des choses persos, comme avant. Ça me fait flipper, en fait, de raconter des histoires ou des malheurs que ma famille lit, ma mère lit, mon oncle lit, ma filleule lit, mes collègues actuels lisent, ma patronne lit. Je ne faisais pas attention à tout ça, avant, j'en jouais même pas mal, mais les choses ont changé depuis le passage sur le Post, depuis le début de l'année. J'ai été reconnu trois fois en moins d'un mois et ça m'a fait grincer des dents chaque fois, comme si j'étais épié pour de mauvaises raisons, en cage presque, surveillé à distance par des gens bien intentionnés, certes, mais surveillé tout de même. Je ne prends aucun plaisir à voir ma gueule sur le Web, aucun, je le fais parce que personne ne fait à ma place ce que j'ai envie de faire dans ma tête, hélas, comme dans des interviews, mais nous venons de décider, au Post, que désormais je ferai les rencontres caméra au poing. Je n'ai pas envie de me montrer. Ça n'a aucun intérêt. J'ai de moins en moins envie de parler de moi, aussi, sauf pour poser les choses, pour ma propre mémoire. Tel jour j'étais là et j'ai fait ça. Je ne lis quasiment plus de blogs, ça m'emmerde profondément, je lis des sites de gens qui parlent de trucs, mais pas d'eux. Je réalise avec stupeur que j'ai parlé de moi sur des pages et des pages, pendant quatre ans, alors que j'aurais pu employer ce temps à tout autre chose. Il ne me reste plus que deux étapes avant d'être vraiment "tranquille" : virer mon agrégateur qui me bouffe trop de temps et... virer ce blog que vous êtes en train de lire pour le remplacer par un site classique, non remis à jour.
C'est une menace en l'air, je me connais.


Livres : Andrew Morton
Posté par Ron le 17/3/2008 14:10:00


Photos ® Benjamin Boccas.

Rencontre d'une heure avec Andrew Morton, ce matin, pour son livre "Tom Cruise, sa vraie histoire (éditions Michel Lafon)". Discussion passionnante avec ce journaliste anglais, issu de la presse Tabloid, auteur du fameux best-seller sur Diana. Andrew me racontait le mariage de Tom Cruise comme si j'y étais. Le bouquin se lit d'une traite, en deux parties, la première racontant l'ascension fulgurante de la star et la seconde détaillant avec minutie ses rapports avec la Sssientaulogie.

Je suis ressorti nauséeux devant ce gros gâchis, humain et artistique. L'avenir de Tom Cruise en tant qu'acteur, tant qu'il rapporte du fric, semble incertain. Son adhésion à la secte et la découverte du secret ultime caché dans l'enveloppe réservée aux membres ayant atteint le top niveau d'instruction l'ont fait basculer définitivement du côté obscur. Fascinant.
Interview très instructive mais surtout excellent bouquin, dans le genre. Morton sait vous tenir en haleine et révèle, dès la première phrase du livre, la vraie sexualité de l'acteur. La stratégie de l'église pour infiltrer l'Europe et s'y faire bien voir par le biais des people les plus en vue y est détaillée. Impressionnant. Du grand art, un vrai travail d'investigation et de recherche !




Livres : "Je dois ma carrière à Saddam Hussein !"
Posté par Ron le 11/3/2008 8:00:00


Ce n'est pas moi qui le dis mais Alex Taylor, que j'ai pris beaucoup de plaisir à interviewer. Retrouvez ce moment en exclu, et en intégralité sur le Post, aujourd'hui, pour apprendre comment Emma Peel (Diana Rigg) a pu changer la vie d'Alex. La sexualité des Français, les plans culs "enlèvements", le problème d'être cuir quand on n'aime pas la viande...Alex Taylor, l'homme qui parle 28 langues, a vraiment sa petite anecdote sur tout ! Pour lire l'interview..."Confessions d'un apprenti pervers"...


Livres : Brad Pitt Deuchfalh, le faussaire ?
Posté par Ron le 1/3/2008 16:10:00
Livres

C'est un peu con pour lui mais j'ai une mémoire d'éléphant et je suis plutôt connu pour ma paranoia (qui s'avère 90% du temps justifiée) alors quand j'ai vu que Brad Pitt Deuchfalh nous donnait à lire plus de six semaines avant la sortie l'article de Télérama consacré à son livre, je me suis mentalement promis de ne pas oublier de regarder dans le magazine. Surtout que je suis abonné. Pan, cette semaine, c'est le 3033 et re-pan, cette semaine, page 16, il n'y a pas d'article.

Peut-être que l'actu a fait que...
Peut-être que l'article était un faux...
Peut-être que tout le monde s'en fiche, sauf moi.

Je n'ai rien de particulier contre Brad mais je voulais juste vérifier ce point-là, quand il allait passer le tournant. C'est fait.


Livres : Scoooop exclusif ! (un vrai)
Posté par Ron le 24/1/2008 17:30:00
Livres

Ah, ça fait du bien de pouvoir vous parler de ça :



...avec un vrai contenu, une vraie réponse. Je me lassais un petit peu de lire uniquement les réactions de BPD et je me suis dit "pourquoi ne pas l'interviewer en vrai?"

Et ben c'est gagné :pour la première fois sur internet, Brad Pitt Deuchfalh PARLE de son livre, de lui... Après des mois d'enquête, de pourparlers un simple mail, il a accepté de répondre à mes questions. Je vous explique un petit peu pourquoi le son est bizarre : nous avions convenu d'un échange vidéo, je filmais mes questions et il y répondait. Après plein de problèmes techniques, Brad a fini par enregistrer ses réponses sur un magnéto de la guerre de 14 et vient de me les faire parvenir.
Il a rencontré également un journaliste de Télérama, qui en a fait un article, que vous pouvez lire intégralement dans le numéro 3033.

Merci Brad. J'ai beaucoup ri sur le coup des Beatles (un peu moins sur les fausses stars des blogs !), je reconnais là ton humour, tes coups de griffes, indéniablement. Ta dernière réponse me trouble un petit peu, je vais la mettre sur le compte de ton âge. Il y a toujours en toi un je ne sais quoi qui me chiffonne (je ne peux être plus honnête) depuis le départ et que je sens, hyper rarement, mais que je sens quand même. Je ne sais pas quoi penser, parfois, de ce que tu peux écrire ou répliquer. Mais ça doit être pareil pour tout le monde.
Ton livre m'a plu. J'y ai retrouvé mes pires années d'adolescence, mes derniers moments avant la vie d'adulte. Le poids des parents, leur autorité destructrice, aussi. Les émois, les rages. La poésie et la vulgarité, utilisées toute deux pour tenter le coup, juste pour voir comment c'est différent le monde quand on les dégaine. Je ne sais pas si tu en feras un deuxième mais celui-là mérite mieux que tous les plans marketing qu'on t'a concoctés. Tu es vraiment à découvrir.


Pour écouter les six minutes d'entretien : ici
Pour télécharger l'interview : ici



Son blog

Je vais vous dire. Certains pensent que c'est juste un ado comédien qui lit des phrases. Peut-être. Je trouve pour ma part l'article de Télérama un peu louche, un peu léger. En vrai, je crois que je m'en fiche. Lui ou pas lui, il reste le livre. L'auteur n'est pas intéressant, je vous ressers ce que m'avait dit Carlier "On ne devrait jamais rencontrer les gens". C'est tellement vrai. Je participe au barnum médiatique parce que je le veux bien et que j'ai été surpris agréablement par le livre. Cette obsession de certains sur QUI est BPD commence à devenir névrotique.


« 1 (2) 3 4 5 ... 8 »