100% Paris

Date 20/6/2006 11:30:00 | Sujet : Vie Quotidienne

J'ai voulu faire comme Lelouch dans son fameux film "C'était un rendez-vous" dont je vous parlais il y a quelques semaines ici, et j'ai donc accepté de monter à l'arrière du scoot d'un garçon.
Sur les Champs.

Une ligne blanche de franchie dans les cinq premiers mètres, la place de la Concorde traversée sans oser regarder les autres véhicules, j'en ai eu pour mon ticket, ouais !

Le film ici, pris sur le portable.

C'était soirée gadgets pour B2, une entreprise inconnue au bataillon qui fait des trucs pour les mômes, je n'ai pas vraiment écouté mais j'avais pigé le truc: faire de la batterie sans les cymbales, de la guitare sans corde, ou brancher une fleur qui clignote sur son Ipod. Celle-là m'a tapée dans l'oeil.
Un inconnu vient de balancer les photos en commentaire, ici et ici. Ca s'appelle un espace publicitaire gratuit, ça. Amis annonçeurs, passons un deal, j'ai de quoi vos offrir du cm2 ici. Ne soyez pas timides.

Y'avait la superbe Caroline Barclay, le petit Candelero et beaucoup beaucoup trop de fumée de clope pour moi, alors je me suis exilé au bar, plus haut.

Croisé des gens de Paris-Carnet comme le TiBlond et son projet Rose unique, un truc de dingue dont j'avais oublié de parler le mois dernier. Ce garçon veut redonner tout son prestige à la couleur rose, couleur associée négativement à plein de choses...euh...négatives, comme les pédés, les layettes ou les tutus des Ballerines.
A lire.

Un chouval n'était pas là et c'est bien dommage, sa façon d'écrire et de penser me plaît énormément. J'ai raté aussi Da Scaree dont on m'avait parlé il y a des mois, en bien, une vraie fag hag, si si.

J'étais invité par le très craquant Eric, qu'on ne linke plus depuis que Stratégies parle de lui dans sa newsletter, ce qui lui apporte des milliers de fans en délire, mais, à son grand désespoir, son outil de stats ne les compte qu'une seule seule fois par adresse IP.

Un réel problème de fond, vous commencez à comprendre ce qu'on endure quand on ouvre un blog...Quand on pense que certains s'emmerdent pour le compte de la ForPronu à démanteler des traffics d'armes en Angola, nous on picole du champ' (ce n'était pas du Ruinard, comme la fois où j'ai vu Madonna) en écoutant Candeloro jouer de la batterie aérienne. Life is a bitch and then you die.

Suis arrivé et reparti avec quelqu'un de bien. J'ai compris hier qu'il fallait désormais laisser les liens hypertexte de côté si je voulais préserver ma vie privée, désormais. Alors je le salue et lui rappelle qu'il a mon numéro.






Cet article provient de Ron
http://ron.infirmier.free.fr

L'adresse de cet article est :
http://ron.infirmier.free.fr/modules/news/article.php?storyid=1011