Vu par Frédéric

Date 20/7/2006 6:00:00 | Sujet : Italia Vostra

L'italomanie

Au 15ème siècle, la redécouverte du monde antique met fin au Moyen Âge et consacre la Renaissance, italienne d'abord, puis européenne. Au cours des siècles précédents déjà, l'Italie avait exercé son influence sur la France: les ports marchands de Venise, de Gênes et de Pise drainaient le grand commerce, en particulier celui des produits d'Orient, et les banquiers italiens dominaient la finance internationale.
Mais c'est aux 15ème, 16ème et 17ème siècles que la Renaissance déchaîne un engouement pour l'art et la culture de la Péninsule. La présence de reines italiennes à la Cour de France (Catherine puis Marie de Médicis), puis celle du cardinal italien Mazarin, ne font que renforcer ce rapprochement entre les deux cultures, par ailleurs cousines latines.
Les échanges se multiplient ainsi entre artistes et érudits : Léonard de Vinci et Benvenuto Cellini sont invités par François 1er en 1531 et 1540, tandis que Rabelais, Montaigne et bien d'autres séjournent à Rome et en Toscane. Cette fascination pour l'Italie introduit en français tout un vocabulaire de salon, et le langage de Paris s'italianise au point que certains, au 16ème siècle, croient devoir le défendre contre cette invasion, comme d'autres au 20ème siècle voudront le protéger contre l'anglais…
Mais les relations franco-italiennes ne sont pas qu'artistiques et conjugales. Entre 1494 et 1559, les rois de France disputent au pape et au roi d'Aragon le royaume de Naples et du Milanais, les villes italiennes prenant parti pour l'un ou l'autre camp. Puis la Péninsule devient l'enjeu de la guerre entre la France et la Maison d'Autriche, qui l'emporte en 1559. L'Italie perd alors son indépendance, mais ce siècle de conflits contribue fortement à diffuser sa culture en Europe. La langue française y gagne aussi de nombreux termes militaires et marins.

Mots d'origine italienne

• accaparer (accaparrare, donner des arrhes. 1562)
• à l'improviste (1528)
• alarme (all'arme, aux armes. 14ème siècle)
• alerte (all'erta, sur la hauteur. 16ème siècle)
• appartement (appartamento, dérivé de appartare, séparer. 1559)
• aquarelle (acquarella, couleur détrempée. 1791)
• arpège (arpegio, jeu de la harpe. 1751)
• baguette (baccettha, diminutif de bacchio, bâton. 16ème siècle)
• balcon (balcone, du longobard balko, la poutre. 1567)
• balconnet
• baldaquin (baldacchino, soie de Bagdad, dérivé de Baldacco, forme ancienne de Bagdad. 1552)
• ballon (ballone, italien du Nord pour l'italien pallone, balle à jouer. 1557)
• ballonné
• balourd (balordo. Vers 1550)
• bandit (bandito, banni. 1688)
• banque (banca, le banc, utilisé par les changeurs lombards à Paris. 1458)
• banquier
• banqueroute (banca rotta, banc rompu, voir banque. 15ème siècle)
• baster (basta, il suffit! 16ème siècle)
• bicoque (bicocca, châtelet, petite maison. 1522)
• bilan (bilancio. 1584)
• bisbille (bisbiglio, murmure, chuchotement, 1677)
• bocal (boccale, vase réfrigérant. 1532)
• bombe (bomba, projectile. 1640)
• bouffon (buffone, de buffa, plaisanterie. 16ème siècle)
• boussole (bussola, petite boîte. 1527)
• déboussolé
• bravade (bravata, de bravare, se vanter. 1547)
• brigand (brigante, qui va en troupe. 14ème siècle)
• burlesque (burlesco, de burla, plaisanterie. 1611)
• caleçon (calzoni, de calza, les bas. 1563)
• caprice (capriccio, frisson. 1565)
• canaille (canaglia, de cane, chien. Vers 1470)
• canon (cannone, augmentation de canna, tube. 1339)
• canonnier, cannonière, canonnade, canonner
• caporal (caporale, de capo, la tête. 1552)
• carène (du gênois carena, coquille de noix. 1552)
• caresser (carezzare, chérir. 15ème siècle)
• chou-fleur (de cavolo fiore. 1611)
• citrouille (de citrus, citron, par analogie de couleur. 1536)
• colis (colli, pluriel de collo, cou, d'où charge sur le cou. 1723)
• colonel (colonello, de colonna, au sens de troupes en colonne. 1534)
• contraste (contrasto, de contrastare, s'opposer à. 1580)
• corsaire (corsaro, du latin cursus, la course. 1443)
• costume (costume, vérité des usages et des vêtements reproduite dans les œuvres d'art. 1747)
• coupole (cupola, petite cuve. 1666)
• coursive (corsivo, courant. 1687)
• dessiner (disegnare, dessiner, former un plan. 1667)
• dessein, dessin
• douche (doccia, conduite d'eau. 16ème siècle)
• escarpin (scarpino, diminutif de scarpa, chaussure. 1534)
• esquisse (schizzo, tache que produit un liquide en jaillissant. 1567) (
• festin (festino, de festa, fête. 1526)
• figurine (figurina. 1589)
• fleuret (fioretto, petite fleur. 1580)
• fougue (foga, impétuosité. 1580)
• fracas (1475)
• fracasser
• frégate (fregata, du napolitain fragate. 1536)
• gazette (venitien gazeta, petite monnaie de la valeur de trois liards environ", avec laquelle on pouvait acheter une feuille d'avis mondaine. 1600)
• gélatine (gelatina. 1611)
• généralissime (generalissimo. Fin du 16ème siècle)
• gondole (vénitien gondola, petit bateau employé à Venise. 1549)
• (se) gondoler?
• gradins (gradino, diminutif de grado, au sens de degré d'escalier. 1648)
• intermède (intermedio, du milieu. 16ème siècle)
• jovial (gioviale, qui concerne Jupiter. 1532)
• lagune (vénitien laguna, lac. Vers 1579)
• manquer (mancare, être insuffisant, faire défaut. 1546)
• manque, immanquable, manchot
• mascarade (mascarata. 1554)
• ombrelle (ombrello, parasol.1588)
• pantalon (Pantaleone, Pantalone, nom d'un personnage de la comédie italienne habillé d'un vêtement tout d'une pièce et représentant le Vénitien. 1650)
• pantalonnade
• parapet (parapetto, qui protège la poitrine. 1546)
• parasol (parasole, qui écarte le soleil. 1548)
• piastre (piastra, lame de métal. 1595)
• piano (abréviation de piano-forte. 1752, pour le terme musical et 1786 pour l'instrument)
• pianiste, pianoter
• polichinelle (Pulcinella, nom d'un personnage de farces napolitaines représentant un paysan balourd. 1649)
• politesse (politezza, qualité de celui qui est charmant et civilisé. 1578)
• poli, impolitesse, impoli, malpoli
• pommade (pomata, dérivé de pomo, fruit. 1598)
• posture (postura, de posto, participe passé de porre, poser. 1588)
• prestesse (presto, prêt. Fin du 16ème siècle)
• prestement
• radis (de radice, racine. 1507)
• récolte (ricolta. 1558)
• récolter
• réussir (riuscire, ressortir. 1578)
• réussite
• risque (risco ou rischio, écueil, ce qui coupe. 1578)
• (se) risquer
• sacripant (Sacripante, nom d'un faux brave du poème de Bojardo. Vers 1600) salade (de insalata, mets salé. 1350)
• saucisson (salsiccione, augmentation de salsiccia, saucisse. 1546)
• saucissonner
• sbire (sbirro, forme altérée de birro, du grec pyrrhos, par l'intermédiaire du latin birrus, rouge. 1546)
• sentinelle (sentinella, rattaché au verbe sentire, entendre. 1546)
• sérénade (serenata, ciel serein. 1556)
• soldat (soldato, qui paye une solde. 1475)
• soldatesque (soldatesco. 1580)
• solfège (solfeggio, du verbe solfeggiare, de solfa, gamme. 1790)
• soutane (sottana, dérivé de sotto, jupe, vêtement de dessous. 1550)
• travestir (travestire, changer de vêtement. 1580)
• travesti, travelo, travestissement
• valise (valigia. 1559)
• dévaliser
• vermicelle (vermicelli, vermisseaux. 1553)
• veste (vesta. 1578)
• veston
• virtuose (virtuoso, personne d'un mérite exceptionnel. 1640)
• virtuosité
d’après les origines de la langue française de Felix Tuscher



Cet article provient de Ron
http://ron.infirmier.free.fr

L'adresse de cet article est :
http://ron.infirmier.free.fr/modules/news/article.php?storyid=1049