Magalie

Date 16/8/2006 6:00:00 | Sujet : Histoire d'en rire

(Edit. On me signale avec cruauté dans l'oreillette que la première partie de cette anecdote réelle est tirée d'un scketch de Timsit. Magalie, tu me déçois beaucoup.)




Mon amie Magalie la femme du notaire, quand elle allait dans les dîners mondains en ville (à Paris), elle aimait bien choquer le bourgeois Shashawane*, tout en tailleur Chanel qu’elle était, dans ses petits escarpins Manolo B.
Quand on lui demandait ce qu’elle aimait faire de ses journées, elle répondait toujours, sur un ton péremptoire :
- Voyez-vous, Esclaremonde, et d’ailleurs, j’adore votre prénom…
- Merci !
- Esclaremonde, donc, moi, j’ai deux passions dans la vie.
- Vraiment ?
- J’adore la poésie médiévale, celle qu’on trouve sur les beaux livres enchâssés et reliés à la main.
- Et ?
- Bouffer le cul d’une pute rwandaise porte de Bagnolet.

Je respecte totalement Magalie car elle me fait hurler de rire.



Magalie, à la fin de son célibat imposé (rappelez-moi de vous en parler un jour), avait mis au point une méthode imparable pour trouver un mari. Elle disait :
- Moi, j’ai une question à dix mille que je pose toujours au mec au premier rendez-vous, pendant le restau, entre la poire et le dessert.
- Ouais ?
- Je le regarde droit dans les pupilles et, sur un ton de salope, je lui dis « Dis-moi chouchou, qu’est-ce que ta main gauche fait pendant que tu te branles de la droite, d’habitude ? » et je me suis toujours promis d’épouser celui qui donnerait une réponse valable.
- Et alooooooors ? – que je fais, fasciné, tu penses.
- Ben la plupart rougissent, d’autres s’étouffent dans le verre de rouge, certains agrandissent leur orbite aussi grande qu’un pneu de camion. Y’en a qui ont allumé des clopes et même un qui m’a tendu, narquois, la carte de son psy.
- Merde. Ça marche pas, alors ?
- Ben si couillon, look at the ring ! (et elle me montre son énorme bague de mariage Von Dutch Cleef.) Le seul à m’avoir répondu correctement, c’était Christophe. Et je l’ai marié, celui-là, tu penses bien.
- Qu’est ce qu’il t’a dit ?
- Quand je lui ai demandé « Dis-moi chouchou, qu’est-ce que ta main gauche fait pendant que tu te branles de la droite, d’habitude ? », il n’a pas cillé et il m’a balancé, cash : « elle tourne les pages, pourquoi ? »





Cet article provient de Ron
http://ron.infirmier.free.fr

L'adresse de cet article est :
http://ron.infirmier.free.fr/modules/news/article.php?storyid=1124