Cette semaine

Date 10/9/2006 8:40:00 | Sujet : Vie Quotidienne

Cette semaine, j'ai

* Réalisé que j'allais perdre mon anonymat au travail dans moins de trois mois, voilà, il ne me reste plus que douze semaines à pouvoir écrire tout ce que je veux vraiment avant que ce pseudo ne soit tapé dans google par mes collègues.
Tout a été déclenché par la question de Monique :
- Et ce sera quoi alors ton nom d'écrivain ?
Je suis resté pantois. Impossible de répondre. Rire niais (le signe chez moi que je n'arrive pas à sortir un mensonge) et pénible noyage de daurade.

* Mangé quatre fois au restaurant. Indien, Japonais, Japonais, Italien. J'ai honte de l'avouer, je pourrais bouffer du sushi matin, midi et soir. Des makis. Des brochettes. Du riz vinaigré. Et encore plein plein plein de sushis.

* Vu Miami Vice. J'ai eu beau expliquer à Olivier qu'un mauvais film de Michael Mann valait dix bons films de Michael Bay, il n'a rien voulu savoir : "Ce film est une merde !". Non. Envie douloureuse en voyant les images de repartir à Miami, envie stupide quand on sait à quel point la planète est grande, mon budget petit et nos vacances en commun limitées. Mais envie de repartir à Miami.

* Passé le cap des 50% de mon deuxième livre qui sera posté ici, par "chapitres" (ce n'est pas un roman) régulièrement, tout l'hiver, numéroté de 1 à ... Je posterai les numéros impairs. Je suis content, j'ai trouvé mon fil rouge et je note plein d'idées tous les jours.

* Vu mourir mon ordinateur. Du acheter un autre ordinateur.

* Installé des pubs sur ce site sans que personne n'ait fait un seul commentaire, ce qui m'a étonné grave.

* Acheté deux chemises Vintage USA à 10 euros, elle étaient à la mode il y a dix ans, je sais, je sais, je m'en fiche un peu de la mode.

* Bu un verre dans une Guinguette de bord de marne, à côté d'un couple de danseurs qui tournaient au son de l'accordéon.



* Fait donner une messe, c'était une première pour moi.

* Appris que Delanoé, un pédé de gauche, avait fait poser une Plaque Jean Paul 2 sur le parvis de Notre Dame. Je me suis demandé si c'était bien ça qu'on appellait l'électoralisme. Ses dents ont du rayer les dalles de la cathédrale sans se limer d'un millimètre. Ah, qu'il est doux, le goût du pouvoir...Bertrand, en guise de punition, tu conduiras une semaine, dans ta propre ville, entre le Boulevard Magenta et Beaubourg, vers 8h30, et ce juqu'à la sortie des bureaux. Sans clim. Ni direction assistée.




Cet article provient de Ron
http://ron.infirmier.free.fr

L'adresse de cet article est :
http://ron.infirmier.free.fr/modules/news/article.php?storyid=1147