Bridget en ligne

Date 16/1/2007 18:40:00 | Sujet : Vie Quotidienne

Hier, un journaliste que j’aime beaucoup (oui, je suis pote avec des journalistes moi aussi, des qui font des tests d’ordinateur, des qui parlent des people à poil sur la plage, des qui changent d’écharpe sur la photo de leur édito chaque semaine) (cherchez, cherchez) (enfin, croyez pas que c’est pour me la péter, ils ont pas écrit UNE ligne sur mon livre, ces corporatistes, en un mois)…où en étais-je, ah ouiiii, hier, avec un journaliste que j’aime beaucoup, il me dit :

- Ron, depuis le temps que je te connais, je vais te donner mon vrai numéro de portable.
- Hein ?
- Oui, tu appelles tout le temps sur le faux, je n’écoute jamais les messages, je te rate une fois sur deux mais comme maintenant je te connais un peu et que je sais que tu es koooul, je te passe le vrai. 06 11 44 2X 5X. Note, note, note.
- Merci. Je tombe sur toi ?
- Ouais. Et surtout, garde le pour toi, c’est mon mien direct, personne ne l’a au journal.
- Haaaan, c’est un signe de confiance. On se fait confiance, alors ?
- Ouais. Sauf si un jour tu deviens une star. Comment on va TROP te pourrir la vie !! (rire de hyène -presse -people)
- Mais je ne deviendrais jamais une star, je suis rien, j’ai rien fait…
- Teu teu teu (air du mec qui sait et qui porte des repetto blanches). Si tu te tapes un jeune acteur In, un chanteur In, un auteur qu'on aime pas à la rédac', tout ça, tout ça…
- Je suis fidèle.
- (Hurlement de hyène –presse-people) Arrête, menteur, je pleure de bonheur en lisant Closeur. Bref. Tu files mon numéro à personne, compris ?
- Oui oh je suis pas débile, nomého.

Hier au soir, je rentre direct, je le note sur un post-it jaune que je mets sur l’ordi et puis je déballe mon nouveau portable hyper beau que je viens d’acheter après une demi-journée sans portable (j’étais déjà en manque) alors voilà je le déballe. Je souris. Han il est beau. Il est beau. Comme je connais jamais mon numéro à moi, je le note aussi sur un post-it que je colle à côté du premier et je pars regarder Dany Boon en dévédé. Quelle soirée parfaite.

Ce matin, en me levant à 5h30, j’envoie un mail à tous les gens de mon carnet d’adresse Gmail (et il y en a) genre un mail super sympa :
« Salut ! J’ai un nouveau numéro de téléphone, note le bien, le voilàààà ». Je suis trop fier de moi. Mes 48 contacts sont tous au jus en même temps dis.

A 18h, je reçois un mail du journaliste :

HO BOUFFON,
tu as filé mon numéro de téléphone à Bob en lieu et place du nouveau tien !!
Et comme tu as *vraiment* suspendu tes lignes, Bob est en panique. Soit gentil avec les vieilles dames tabagiques, appelle-là, elle frise l'apoplexie. Et dis aux autres gens de me lâcher, merci.




Quand j’ai eu Bob au téléphone y’à pas deux minutes, elle m’a déchiré un tympan. Il paraît que RTL* essayait de me joindre depuis ce matin et qu’elle leur donnait sans cesse le seul portable qu’elle avait, en pestant que les mecs de la radio étaient de grosses buses qui savaient pas composer un numéro correctement.

Quoi ? Z’avez jamais confondu deux post-it, vous ?







(J'ai tenu une demi-journée sans portable, et alors ?)
* Les noms ont été changés


Cet article provient de Ron
http://ron.infirmier.free.fr

L'adresse de cet article est :
http://ron.infirmier.free.fr/modules/news/article.php?storyid=1335