Firenze di notte

Date 21/1/2007 7:00:00 | Sujet : Histoire d'en rire

Quand FLorence Foresti ne passe pas chez Ruquier, elle file aux NRJ Music Awards et tente de réchauffer une salle glaciale. Elle met trois minutes mais elle y arrive, la bougresse ! Pas aidée par les blagues à deux balles d'Arthur... (je ne peux pas concevoir que des gens payent 50 euros pour aller entendre Arthur sur scène dans une version reliftée des "Ma Femme" de Pierre Doris.)





Cet article provient de Ron
http://ron.infirmier.free.fr

L'adresse de cet article est :
http://ron.infirmier.free.fr/modules/news/article.php?storyid=1345