Libération des infirmières bulgare !

Date 24/7/2007 11:40:00 | Sujet : Amour

Pour rappel,le 19 septembre 1989, l'attentat contre le DC-10 d'UTA a fait 170 morts de dix-sept nationalités différentes, dont 54 Français, dans le désert du Ténéré, au Niger. Six Libyens, dont un beau-frère de Mouammar Kadhafi, ont été condamnés à la réclusion criminelle à perpétuité lors d'un procès par contumace devant la cour d'assises de Paris, en 1999.

Cécilia a t'elle demandé justice pour ces morts-là ?
Combien de millions versés à la France, sur ce coup-là, qui viennent de repartir dans l'autre sens ?
Mais surtout vais-je m'exiler en Bulgarie, eu égard à l'exxxcellent rapport qualité-prix d'une infirmière bulgare (increvable, se nourrit de peu, pas de besoins particuliers), vu ce que l'Union Européenne est prête à payer pour elles ?

Elles sont libres, c'est l'essentiel. Mais dans quel état...

Rappel encore :
Des experts scientifiques de renom, tel le professeur Luc Montagnier, découvreur du virus du SIDA, qui a témoigné devant le tribunal libyen, ont exclu la possibilité de contamination délibérée, compte tenu des circonstances de fait : certains enfants ont été contaminés avant même que les accusés ne commencent à exercer à l'hôpital. Un grand nombre d'enfants n'ont jamais été soignés au sein des services dans lesquels les accusés ont travaillé. Me Othmane al-Bizanti a rappelé que la maladie avait auparavant été diagnostiquée chez trois infirmières de l'hôpital, dont une libyenne et une pakistanaise.


Cet article provient de Ron
http://ron.infirmier.free.fr

L'adresse de cet article est :
http://ron.infirmier.free.fr/modules/news/article.php?storyid=1539