Courrier des lecteurs

Date 12/10/2007 19:20:00 | Sujet : Blogs

J'ai reçu ce mail de Jay, tout à l'heure :

Bonjour,

Aujourd'hui, j'étais de passage dans les locaux de l'ESCP-EAP, aussi connue sous le nom de "Sup de Co Paris".
Pour consulter mes mails, je suis allé en salle informatique. J'en ai profité pour consulter les fils RSS auxquels je suis abonné. Et lorsque, j'ai voulu consulter ton site, voici ce qui est apparu :


La page que vous avez demandée a, ou fait appel à un contenu interdit par la charte déontologique ESCP-EAP :
catégorie: Autre
Vous pouvez contacter le service informatique pour de plus amples informations.
The page you requested has, or links to contents prohibited by the ESCP-EAP rules of ethics:
category: Other
You may contact the information technology department to obtain further information.


Surprise! Tu es censuré à Sup de Co, comme un vulgaire site de cul!
J'ai continué à visiter quelques sites.
Autre surprise : tetu.com est censuré aussi.
Tous les blogs homo le sont aussi, même ceux qui ne sont pas porno du tout.
J'ai voulu regarder les sites de rencontres et là, chose stupéfiante, les les sites spécialisés homos (ex.: gayvox) sont censurés mais tous les autres (meetic, match) sont autorisés.
Que les sites pornos soient censurés, normal.
Mais que tous les sites homos le soient, là, c'est gênant.
C'est un peu comme si pour les responsables de cette école, gay=porno.
Il me semble qu'à l'ESCP, il y a une association d'étudiants homo. Etonnant qu'ils ne se soient pas plaint de cette incongruité.
Personnellement, je ne suis pas élève de cette école. Je suis dans une école "concurrente mais néanmoins amie", une école qui nous autorise l'accès à tous les sites. Vraiment tous.
Voilà, il me semblait intéressant de te faire part de cette info. Je ne sais pas si tu es censuré en Chine, mais tu l'es à Sup de Co.
Cordialement.
Jay



Intéressant. Quelqu'un connaît un webmaster homophobe à l'ESCP-EAP que je pourrais contacter ?
C'est marrant, je ne me considère pas comme particulièrement représentatif, voire militant, ni quoi que ce soit de "pink-attitude" mais il suffit qu'on me mette dans une case "interdit d'accès" pour que de suite j'aie envie de demander des comptes. De vérifier le bien fondé. De comprendre la logique, la censure. De revendiquer le droit d'exister, aussi.
Bloqué en entreprise, passe encore, les salariés sont là pour bosser, à mon avis. Bloqué dans une école pour adultes majeurs en formation, c'est une tout autre histoire.

Je ne me considère pas comme un pédé, ma sexualité (ni choisie, ni subie) n'étant pas le trait principal de ma personnalité, dieu merci. Je suis juste moi, avec mes envies, mes galères. Je me construis, comme tout le monde.

Finalement, je réalise que je suis homosexuel uniquement quand on me rappelle que c'est pas bien, au hasard d'un article, d'une remarque ou d'une censure. Quand on me le jette à la figure. Le reste du temps, je m'en fiche un peu, et j'aimerais bien que les gens aussi pensent pareil. Parce que ce n'est pas si important que ça d'être différent. C'est juste un truc de la vie qui n'arrive qu'aux autres, ouf.

Mais ce coup-là, c'était pour moi.


Cet article provient de Ron
http://ron.infirmier.free.fr

L'adresse de cet article est :
http://ron.infirmier.free.fr/modules/news/article.php?storyid=1712