Ecoute, ecoute, c'est la redoute (able)

Date 23/11/2007 20:00:00 | Sujet : Vie Quotidienne

Je me suis longtemps disputé avec ma meilleure amie, Emilie, au sujet de "No Woman, No Cry", que je trouvais supérieure dans la version de Boney M, plus rythmée, plus dansante, moins chiante, quoi. Elle haussait les épaules (comme elle le fait souvent, en m’écoutant) et prenait ma remarque pour une aimable plaisanterie. Comment pouvais-je sérieusement comparer Bob et Boney ?

Je le pouvais, et je le faisais. Les violons sur la version de Boney, l’arrangement, les chœurs, la diction de la chanteuse, tout me semble plus agréable. J’apprécie particulièrement, à 2.14, le lancinant « everything’s gonna be allright » par les chœurs, qui me semble du meilleur effet. Comme je le disais dans un autre article, ce coquin de Frank Farian a dû trancher dans les masters avec un rasoir Gillette à dix-huit lames pour oser laisser passer un édit aussi monstrueux (2.38) mais je lui pardonne : pour l’éternité, sa version de "No Woman, No Cry" tout comme celle de « Sunny » me transporte, à chaque écoute.


No Woman, No Cry (clic droit)


Cet article provient de Ron
http://ron.infirmier.free.fr

L'adresse de cet article est :
http://ron.infirmier.free.fr/modules/news/article.php?storyid=1731