"Et ne va pas leur dire que je ressemble à Dave Annable !"

Date 30/11/2007 5:50:00 | Sujet : Amour

Je comprends avec amusement (ou effroi, cela dépend des jours) que les garçons qui me plaisent désormais, comme ce petit Dave Annable, sont des copies conformes de celui que j’ai à la maison. Lorsque je suis en soirée, je me sais libre de marivauder sans danger et engage parfois la conversation avec un brun qui m'attire, pour le plaisir de plaire et de me sentir vivant (comme ils diraient dans FHM) et puis je réalise, soudain, que ses yeux ne pétillent pas, que son allure manque de charme. De plus près, sa barbe de trois jours fait sale et son humour ne dépasse pas les trois répliques salaces. Son sourire me laisse de glace, je commence à m’ennuyer et, finalement, je rentre à la maison, vaincu mais heureux.
Quand on a le plaisir d’avoir conquis l’original, pourquoi vouloir à tout prix se taper les copies ? J’ai payé le prix fort pour l’avoir avec moi tous les jours mais à refaire, je le referais. Je suis à lui et rien qu’à lui, sans contrainte, sans abandon, sans regrets.








Pardon, mon amour, mais c'est tout à fait toi !


Cet article provient de Ron
http://ron.infirmier.free.fr

L'adresse de cet article est :
http://ron.infirmier.free.fr/modules/news/article.php?storyid=1740