Bonne et heureuse année 2008

Date 1/1/2008 9:00:00 | Sujet : Vie Quotidienne



(Grande taille ici. Biarritz - La grande plage)


• Je vous souhaite un pouvoir d’achat en augmentation, pour cette année, que chacun puisse acheter de la viande, du fromage, des fruits et des légumes sans avoir à souffler devant les étiquettes.

• Je vous souhaite de ne pas être malade, de ne pas avoir à aller à jeun faire la queue, pour une prise de sang, de ne pas prendre de rendez-vous six semaines avant pour une simple écho du foie, de ne pas avoir autant de rhumes que l’année précédente et un peu moins d’angoisse dans l’estomac, si les résultats, au courrier, ne sont pas bons.

• Je vous souhaite d’avoir assez d’argent pour partir en vacances et oublier le radio-réveil.

• Je vous souhaite de trouver un peu d’amour, si vous le cherchez, un peu de patience, si vous vivez avec depuis longtemps et de nouveau un peu de confiance en l’Homme, même s’il faut tout recommencer depuis son départ.

• Je vous souhaite de tout cœur d’avoir un peu de temps pour vous, pour ne rien faire, enfin, pour redécouvrir l’ennui.

• Je vous souhaite des rencontres inattendues, des amis qui se souviennent de vous, des parents qui ne sont plus toxiques, des ex qui perdent leurs cheveux et se rident, un patron remplacé par un autre qui a le sourire, une place de parking pile devant la poste, un parapluie toujours rangé dans le coffre et un chien qui vivra bien plus longtemps que vous, par miracle.

• Je vous souhaite de la persévérance ou du renoncement, si vous êtes au régime, avec tout mon amour et toute ma compréhension.

• Je vous souhaite du courage, si votre maman vient de mourir ou si elle est malade. Du courage, un peu de vin et quelques amis, il ne faut rien d’autre pour continuer à vivre avec. Alexandre, Hélène, je t’embrasse.

• Souhaitez moi de pardonner à ceux qui m’ont fait du mal, que je ne tombe pas aussi bas qu’eux, souhaitez-moi de la force et de la légèreté, aussi, pour supporter la bêtise et l’inutilité toxique de certaines rencontres. Souhaitez-moi qu’il m’aime, encore, un an de plus, chaque seconde passée avec lui étant une seconde de gagnée sur la solitude. Souhaitez-moi de renoncer à la facilité, à la médiocrité, à l’appât du gain et des plaisirs faciles.

• Souhaitez-moi, enfin, la bonne année. J’aime les traditions, j’aime les choses du quotidien, la France qui ne change pas, celle de mon enfance. Souhaitez-moi « la santé surtout » et remercions nous de nous être trouvés. Je vous embrasse.



Geoffroy, Anne, Emilie, Eric, Nora, Alexandre, Printille, Sébastien, Mayumi, Hélène, Marie, Régis, Bénédicte, Marianne, Muriel. Avec vous, je me sens bien.




Cet article provient de Ron
http://ron.infirmier.free.fr

L'adresse de cet article est :
http://ron.infirmier.free.fr/modules/news/article.php?storyid=1780