Le monde est Stone

Date 16/1/2008 21:00:00 | Sujet : Vie Quotidienne



Ils se foutent un peu de la gueule du monde, chez Dior, je commence à trouver ça ridicule. Ce matin, avec Le Figaro, ils avaient distribué une énorme pub pour le nouveau soin Dior Capture. Papier glacé, immense machin chicos bourré de photos, de schémas et de graphiques pour démontrer l’incroyable réussite de la nouvelle crème anti-rides maison.
Au dos, pour prouver les résultats, une photo d’une créature bionique, générée par ordinateur, plus lisse qu’un morceau de marbre de cimetière italien. Je laisse traîner mon regard sur le bas de la pub et je vois écris « Sharon Stone ». Je me recule. Je tente de la reconnaître.
Impossible.
Je sais que Sharon Stone faisait de la pub pour Dior depuis quelques temps, dans des photos super retouchées mais encore un peu crédibles, on voyait trois ridules et une petite fatigue, là, sous le lobe de l’oreille, oh rien d’extraordinaire. Mais là, Mutant Sharon est encore plus forte, encore plus lisse, encore plus parfaite avec la nouvelle crème Dior Capture, tellement parfaite que même la peau du cul du nourrisson est plus rêche que les deux joues de sa face, si si, regardez bien sur la photo. Je ne passerai plus ma main sur un cul de nourrisson de toute ma vie.



Les publicitaires sont des veaux.
Qui est le blaireau décideur, chez Dior ou à l’agence de pub, qui a osé sortir une connerie pareille ? Une nana de 50 ans, sur une pub de trente centimètres de haut, en gros plan, SANS UNE SEULE RIDE d’expression sur le visage. Mais de qui se moque t’on ? Ils ont sniffé de la glue, les stagiaires, avant d’utiliser Photoshop ? A ce niveau de connerie et de foutage de gueule, ça devient tellement jouissif que je ne pouvais que me pencher sur l’argumentaire. Accrochez-vous, c’est du lourd.



Voici la Crème Réparations Rides Texture Légère (on met des Majuscules avant chaque mot, chaque majuscule utilisée faisant monter le prix de la boite de dix euros)…Cette crème poids plume (= c’est clair qu’une crème au plomb, c’est l’effet Mattel ®, ça fait plutôt mauvais effet, t’as l’air cancéreux et ça pèse un âne mort sur la joue) abandonne sur le visage la caresse d’un voile frais (= comme un tchador, mais réfrigéré), satiné et imperceptiblement gainant (ah, comme un gant de visage, alors, ou une gaine faciale). Elle hydrate (= c’est une innovation ?), tout en offrant confort, douceur et velouté (de Knorr). Ses remarquables propriétés anti-rides assurent un effet « rebond » inédit dès la première application.



Un effet rebond. J’imagine la main qui, à peine le produit posé, est éjectée par le rebond si violent qu’elle en vient percuter le miroir de la salle de bains. Sous le choc, le tube de Crème Réparation Rides Yeux tombe alors dans le lavabo, je m’en saisis et je m’en applique : mhum, "enrichie en agents tenseurs et parée d’invisibles particules à effets optiques (authentique !), cette crème enchante par l’estompage magique qu’elle exerce sur les rides".


On arrête là.

Je pense qu'Henri Guaino, à l’Elysée, a dû rédiger l’argumentaire, c’est la seule explication logique possible.





Cet article provient de Ron
http://ron.infirmier.free.fr

L'adresse de cet article est :
http://ron.infirmier.free.fr/modules/news/article.php?storyid=1798