C'est le métier qui rentre, coco !

Date 26/1/2008 14:20:00 | Sujet : Vie Quotidienne

Je ressens depuis quelques mois le plaisir tout neuf de lire ce que j'ai rendu à la rédac, quelques jours plus tôt, enfin imprimé dans le journal, comme tout le monde, en allant l'acheter. Je paye en caisse, je m'assois sur le premier banc qui vient, je file à la page donnée dans le sommaire, le cœur battant.
Souvent, c'est le choc : je découvre la maquette, les photos choisies et les inévitables coupes dans l'article ou l'interview... Ça va tellement vite que je ne réalise pas très bien encore qu'il y a un lien entre ce que j'entends (mercredi matin avec Andrew Morton) et ce que je lis là à l'instant dans le mag qui vient de sortir, avec ma signature au bout.... Enfin, si, je le réalise quand je vois avec effroi une de mes conneries imprimées en gros dans le texte.
Il me disait qu'il était plus "simple de torcher un lion with sandpaper que d'enquêter sur la secte".

"With sandpaper" ?? J'ai entendu ça ?? Pile à la seconde où il prononce le mot, un bruit de fond brouille l'enregistrement mais je comprends quand même le sens de sa phrase. Quand je traduis en français, deux heures après, je n'arrive pas à retrouver la traduction équivalente exacte. Je cherche un peu rapidement, je fouine sur des dicos en ligne, rien de bien parlant ne sort. Un peu au hasard, j'écris "torcher un lion au papier ponce", en pensant que la rédac va corriger si nécessaire. J'ai le nom du papier sur le bout de la langue mais il ne me vient pas et...le temps presse. La Marmotte me donne la réponse, le soir : c'est soit une pierre ponce, soit du papier de verre.



Banco, j'ouvre l'hebdo qui est sorti ce matin, je lis mon interview et je vois ma phrase "papier ponce", non retouchée. Qui est charmante, ceci dit, mais qui ne renvoie à rien d'existant, non ? Ça existe, le papier ponce ? Oh et puis merde ! C'est pas comme si j'écrivais pour l'éternité. Un néologisme de plus ou de moins...

(La dame à côté de moi, alors que je prenais le mag :
- Je sais que c'est tout faux ce qu'ils racontent mais je peux pas m'empêcher de le prendre...Vous aussi ?
- Tout pareil, madame, tout pareil !!)



Cet article provient de Ron
http://ron.infirmier.free.fr

L'adresse de cet article est :
http://ron.infirmier.free.fr/modules/news/article.php?storyid=1811