(soupir)

Date 16/3/2008 10:20:00 | Sujet : Vie Quotidienne



Je sais que je n'ai pas à me justifier ou à m'excuser mais je suis un petit peu perdu, ces derniers temps. Je relisais de vieux billets (trois mois, c'est vieux, sur un blog) et je me suis dit "tout de même, tu fais plus ce que tu aimes sur le Post mais est-ce vraiment ce que tu as envie de dire ?".

J'ai envie d'être dans l'anecdote, dans le superficiel, dans le pas prise de tête en ce moment. Ça me plaît. Mais je m'y exprime moins en profondeur. La légèreté me détend, sur le court terme. Pas sûr qu'elle me nourrisse, par contre. Les questions que je (me) lançais en public me sont importantes.

Samedi, par un hasard de la vie (et vous commencez à savoir que la mienne est riche en rencontres improbables), j'ai pu discuter autour d'un repas avec une femme du métier, qui gère Louigia Détestia ou Henri-Charles Deschanels. Elle voulait me parler de moi, de ce que je veux faire.

Elle m'a sidéré, en allant à l'opposé de tout ce que je voulais entendre. Elle m'a conseillé le contraire exact de tout ce que je gueule depuis des semaines. Et elle a raison. Ces conseils valaient de l'or. Elle a raison.

Autre chose, j'ai oublié que pour avancer, à mon niveau, il faut travailler. Et je ne travaille pas encore assez. Alors je vais m'y remettre. Un peu plus. J'aurai largement le temps de dormir quand je serai mort. Au boulot.


Cet article provient de Ron
http://ron.infirmier.free.fr

L'adresse de cet article est :
http://ron.infirmier.free.fr/modules/news/article.php?storyid=1857