Après la bataille

Date 20/6/2008 18:20:00 | Sujet : Musique

Je sais que j'arrive souvent avec un train de retard mais j'ai découvert Leona Lewis il y a deux semaines, dans un magasin, ça passait sur les hauts-parleurs. Direction Tower Records, achat du CD (oui, je fais partie des derniers qui achètent encore des disques, dingue, non ?) et je n'ai pas décroché de son album, à la nana. Ce n'est pas la tuerie de l'année non plus mais c'est super bien ficelé, pour une gagnante de la Nouvelle Star Anglaise. Un excellent single pop, quoi.



* Me suis également acheté quelques disques rares : les versions Imports de "Confessions on a Dance Floor" (ma troisième version du même album, bravo le fan con qui passe en caisse volontairement) avec un second disque DVD bonus offrant les clips.
Le dernier album de Coldplay en digipack avec un titre collector (Lost), le double album de Sinead O'Connor (j'adore cette nana depuis plus de quinze ans) Theology avec cinq titres live bonus, l'album de Maroon 5 (plus je l'écoute et plus je l'aime) "It Won't be soon" avec sept titres bonus ET un second dvd, trois clips plus trois morceaux en live. Take That, la version "Tour" de leur dernier album, avec les clips et RadioHead, le best-of, en version ultra-collector limitée 30 titres. Que je n'écouterai jamais, Radiohead me fait bailler depuis OK Computer. Alors que Blur, je me suis jamais emmerdé une minute.

Je crois que vous captez où j'étais en vacances : c'est le pays qui offre le plus aux amateurs de musique.

La Marmotte m'a fait remarquer (et depuis je ne vois plus que ça) que le chanteur de Maroon 5 (Adam ARGH Levine) doit avoir une couille dans l'oeil, un strabisme ou une exophorie, parce qu'on ne le voit quasi jamais de face, presque toujours de profil : ils assombrissent son visage pour les plans de devant. Je ne peux plus regarder les clips pareil mais si le pauvre avait froid, il dormirait pas dans la baignoire, hein. Je n'ai jamais aimé les coquetteries dans les yeux, ça me bloque. Je suis sorti avec un type qui claudiquait beaucoup, ça ne me gênait pas, alors que socialement, dans un restau, on ne regardait que lui. Mais un oeil de côté, je ne peux pas, je ne parle que d'attirance sexuelle, hein, c'est le détail qui me gêne.



Le clip est vraiment excellent, dans le genre. Le chanteur doit avoir une sexualité d'adolescent boutonneux : on le voit à moitié à poil dans tous ses clips, harcelé par des femmes, qu'il quitte toujours pour des plus demandeuses encore. Une version Rock Californien de la Beaufitude Rap. Le type qu'il bute dans le clip est Billy, le frère de Brenda, dans Six Feet Under. Brenda qui ne s'appelle d'ailleurs plus Brenda mais Sarah, dans Brothers & Sisters, la série géniale du moment.





Cet article provient de Ron
http://ron.infirmier.free.fr

L'adresse de cet article est :
http://ron.infirmier.free.fr/modules/news/article.php?storyid=1895