Les malheurs de Sophie (et des autres)

Date 26/6/2008 6:50:00 | Sujet : Vie Quotidienne

Le Monde du 26/06/2008

"A chaque passage à la pompe, Sophie Dreumont a la même sensation. Dès que le compteur atteint les 50 euros, le pistolet se fait plus lourd dans la main. "Avant, 50 euros, ça me faisait un plein. J'ai le réflexe d'arrêter." Mais il faut continuer, continuer, 55, 60, 65 euros, attendre que la gâchette automatique cède enfin et qu'un claquement béni signale que la bête est rassasiée.

Le supplice est quasi hebdomadaire. Infirmière libérale, Sophie Dreumont parcourt chaque semaine plus de 500 km autour de Fouras, en Charente-Maritime. Elle soigne quotidiennement une bonne quarantaine de malades dans un rayon de 15 km autour de la cité balnéaire. Pour une piqûre d'insuline, la Sécu lui octroie royalement 3 euros l'acte plus 2,20 euros de frais de déplacement. "J'en ai parlé à un plombier. Il m'a dit qu'à ce prix-là, il ne décrochait même pas le téléphone."

Depuis la flambée des carburants, l'infirmière a tout tenté pour alléger la facture. Elle a changé de voiture, assoupli sa conduite. Elle a testé tous les raccourcis, même un chemin creux qui lui épargne 4 km de bitume. Elle a rationalisé sa tournée, modifié certains horaires, au risque de contrarier des personnes âgées attachées à des rythmes immuables. Rien n'y fait."




Cet article provient de Ron
http://ron.infirmier.free.fr

L'adresse de cet article est :
http://ron.infirmier.free.fr/modules/news/article.php?storyid=1897