107

Date 21/7/2008 6:00:00 | Sujet : Vie Quotidienne

Aujourd'hui, j'ai acheté l'objet qui me manquait tant depuis toutes ces années. Un broyeur à papiers. Enfin, ça dépend de là où vous le cherchez, puisqu'il a deux cent noms différents dans les commerces où j'ai voulu l'acheter.



Que faire de mes vieilles poésies, de mes factures inutiles, de toutes ces photos ratées, de mes rédactions de 4ème2, de tous ces courriers publicitaires que ma banque m'envoie, des pubs à mon nom et de je ne sais quoi encore ? Hop, roule ma poule, dans le broyeur à papiers. J'ai pris un modèle tri-croisé, la rolls des broyeurs, il paraît que le FBI a le même, le vendeur n'en revenait pas qu'un particulier veuille un modèle aussi pointu. "Que voulez-vous, plus je vieillis, plus je suis parano, moi, monsieur".

Je peux passer des heures à broyer pour le plaisir de broyer, un peu comme quand j'avais acheté ma première machine à laver : ce tambour qui tournait, sans fin, huuum, hypnotique. Mon broyeur peut même détruire les cartes bancaires. Pensez-bien que j'ai essayé...avant de réaliser, avec horreur, que j'avais niqué la carte Fnac de La Marmotte, toute neuve, et non la mienne, périmée. Mon amour, puisque tu viens de l' apprendre, pardon. Je te promets que j'irai faire la queue moi-même pour t'en refaire faire une autre. Je sais, je sais, je sais : pardon. Mais je te jure que j'avais regardé, avant, pourtant. Pardon...(elle est partie en deux secondes, comme dans du beurre, j'ai a do ré)


Cet article provient de Ron
http://ron.infirmier.free.fr

L'adresse de cet article est :
http://ron.infirmier.free.fr/modules/news/article.php?storyid=1912