103

Date 25/7/2008 6:00:00 | Sujet : Vie Quotidienne

Aujourd’hui, j’ai de nouveau entendu parler de Stella, dont j’évoquais les derniers soubresauts de carrière, l’hiver dernier, et de la relation exceptionnelle qu’elle entretient avec les coiffeurs de chez K-reeta, une fois par semaine.
J’ai également eu le « plaisir » de commettre un lapsus atroce devant une chère amie qui m’évoquait ses malaises à répétitions, malaise dues soit à une tumeur au poumon, soit à une maladie cachée particulièrement vicieuse :
- Je pense que tout ça va s’arranger avec le temps, tu verras, je suis très pessimiste…euh…optimiste, pardon.

Je n’ai pas cherché à rattraper ce qui me semblait être un authentique lapsus, en expliquant que ce que je redoutais le plus de dire et ne pensait pas était ce que j’avais dit. C’était dit mais non pensé, la peur atroce de le dire par inadvertance me l’avait fait sortir, finalement. Quelle horreur. Rentre t’il dans la catégorie des lapsus Freudiens pour autant ?

J’ai aussitôt pensé à cet autre lapsus du médecin avec qui je travaille, et dont il avait tout oublié jusqu’à ce que je le lui rappelle, la semaine passée. Nous entrons dans une chambre, trouvant une famille éplorée et inquiète au chevet d’une vieille dame qui vit ses dernières heures. Nous nous approchons gravement du lit et la fille de la dame, avisant le médecin, lui demande, inquiète :
- Docteur, y’a-t-il au moins encore un espoir ? Que pouvons nous faire ?
- Etre présent, avec elle, lui tenir la main…Nous devons tous l’enterrer…euh…l’entourer, pardon. Oh, pardon, excusez-moi.
J’avais senti le fou rire monter et avais du quitter la chambre précipitamment, prétextant une quinte de toux à laquelle personne ne crut une seule seconde, bien sûr. Je me fis un malin plaisir de le rappeler au médecin, son lapsus, qu’il avait complètement oublié. Il a rougit violemment puis nous avons tous deux éclaté de rire.

Je ne suis pas le seul, visiblement...




















Cet article provient de Ron
http://ron.infirmier.free.fr

L'adresse de cet article est :
http://ron.infirmier.free.fr/modules/news/article.php?storyid=1916