88

Date 9/8/2008 19:10:00 | Sujet : Vie Quotidienne

- C'est la fête, infirmier, ce soir ?
- Ouais, la culotte à la main, comme d'hab.
- Contente de savoir que vous en mettez une.
- Oui, je n'aime pas avoir les fesses à l'air.
- Vous-ai-je dit que mon père, qui avait beaucoup de maîtresses, m'avait un jour invitée à la campagne et, alors que la dernière en date cueillait des prunes, en montant sur une échelle, j'avais pu voir qu'elle n'en portait pas... de culotte... C'est une image qui marque, à six ans...
- Je me doute. En même temps, c'est plus pratique, pour la lessive.
- Oui. Enfin, moi, même à Auschwitz mes culottes étaient propres. Toujours.
- Vous aviez un lave-linge ?

Un ange passe. Je me rends compte de ce que je viens de lui sortir, en mode automatique, en fin de journée. Un peu fatigué, le pépère. Je lui souris. Elle me sourit :
- Oui, un lave-linge. Et des femmes de ménage, aussi, qui passaient le balai dans les coins, ôtaient les toiles d'araignées, la merde séchée et les cadavres des communistes. C'est que ça pue, un communiste ! (elle éclate de rire, et puis moi aussi).
- Tu m'étonnes, John.
- Vous avez déjà visité un camp ?
- Non, pas encore.
- Vous devriez, je ne comprends pas pourquoi les gens vont faire la queue au Parc Astérix...(elle éclate de rire à nouveau).




Cet article provient de Ron
http://ron.infirmier.free.fr

L'adresse de cet article est :
http://ron.infirmier.free.fr/modules/news/article.php?storyid=1935