62 La star au quotidien

Date 4/9/2008 6:50:00 | Sujet : Vie Quotidienne

Je me suis fait « avoir » x fois (et mon petit doigt me dit que midinette comme je suis cela ne sera pas la dernière) par des gens vus à la télé, dont j’aimais la personnalité, la voix ou le talent et qu’il me tardait de rencontrer. Ces rencontres ont parfois débouché sur des projets professionnels, parfois pas, dans lesquels je suis impliqué de près ou de loin. J’ai pris de la distance avec ces personnes car si leur talent me touche (une voix en or, vraiment, dans un cas), la personnalité derrière ne me met pas à l’aise : je danse d’un pied sur l’autre en lui parlant, trouve ses requêtes déplacées ou saugrenues et évite tant que possible d’avoir à lui parler au téléphone. Évoquant hier un de ces artistes avec qui j’ai travaillé, je reconnaissais son talent fou, le plaisir que j’ai à l’écouter, les émotions que sa voix suscite en moi mais ne pouvais me résoudre à fréquenter la personne. Il y a l’homme et il y a l’œuvre, il y a l’homme et il y a la scène, il y a l’homme et il y a le talent à un moment donné. Je sais faire le distinguo entre les deux (et j’aimerais parfois qu’on le fasse pour moi, craignant toujours de rencontrer ceux qui m’ont lu, depuis si longtemps, et se sont fait des idées) et suis fier de moi, de ne pas avoir tout renié en bloc : il peut être un sale con mais il me fait frémir dès qu’il ouvre la bouche sur scène. Je ne boude pas mon plaisir et je vais à son concert mais je refuse de lui répondre quand il m’appelle au téléphone. « Il » le vit plutôt mal mais comment lui expliquer ? Ce doit être atroce d’être aimé uniquement pour ce qu’on sait faire, pas pour ce qu’on est.

-----



Regardé hier l’excellent film (dans le genre) 30 Jours de Nuit, avec Josh Harnett qui vieillit plutôt bien. Je ne sais pas ce qu’ils avaient foutu avec le dvd mais, en surimpression, le nombre de nuits passées apparaissait, de temps en temps, et le film s’arrête à « 18e nuit, lever du soleil demain ». Rien compris à la semoule, moi. Erreur de sous-titres ? Erreur de moi ? Grosse daube où il n’y a rien à comprendre ? Si vous aimez les films de vampires, ne passez surtout pas votre chemin, c’est de la bonne. Critique + cap de nioutaik, qui n'a pas aimé, lui !



-----

Vraiment envie d’aller découvrir New York.

-----

De nouveau atteint par des chutes tensionnelles assez impressionnantes, un an pile après avoir subi ça pendant quatre semaines, en 2007. Il n’y a aucun signe avant-coureur, hormis une grosse fatigue. Vous êtes dans la rue, vous marchez et soudain la tête tourne, les bras pèsent une tonne, vous perdez l’équilibre. Vous vous couchez, dormez deux heures et en vous réveillant : épuisé. Plus épuisé encore que la veille, malgré les douze heures de sommeil, la sieste que vous venez de faire et le peu d’efforts accomplis pendant la journée. Tout le monde vous trouve une sale mine, vous bégayez, ne trouvez pas vos mots, chaque effort demande une concentration inhabituelle. Bienvenue chez les malades, petit infirmier. Bah, mieux vaut manquer de tension qu’en avoir de trop, si j’analyse deux secondes le problème…Mais je me demande combien de temps je vais pouvoir tenir debout encore.



Cet article provient de Ron
http://ron.infirmier.free.fr

L'adresse de cet article est :
http://ron.infirmier.free.fr/modules/news/article.php?storyid=1974