60 la chance

Date 6/9/2008 19:00:00 | Sujet : Vie Quotidienne

Florence Foresti faisait son grand retour hier dans l'émission de Frédéric Lopez (une fausse bonne idée, si vous voulez mon avis, qui ne tiendra pas plus d'une saison, mais le type est sympa, attachant, pas dans la routine) et elle a eu droit à SON moment Madonna à elle, un truc qui me ferait mourir sur place si ça m'arrivait à moi. Madonna, je l'ai vue en vrai comme je vous vois, là, à deux mètres, quand elle était venue au VIP room et je m'étais carbonisé de bonheur, avant de prendre un peu de recul : je ne voulais pas approcher de trop près la réalité, je ne voulais pas regrder l'arche d'Alliance, je tenais à mon mirage.

Il y a eu ce moment à l'Olympia, quand elle est apparue sur scène où j'ai compris que j'étais totalement fan de l'artiste : j'avais envie de pleurer de joie, rien qu'à la voir. C'est pathétique à écrire et je me ficherai de la gueule de n'importe qui qui l'écrirait sur n'importe qui d'autre.



Frédéric Lopez, merci pour cette heure de rigolade, j'espère que tu auras d'autres invités aussi remuants que la Foresti. J'ai des doutes. Mention spéciale pour le passage de Jean-Luc Delarue qui a réussi à me mettre mal à l'aise, tant Delarue semblait ailleurs, dans sa tête : totalement fou ou quoi ? Limite psychotique, il répétait en boucle trois phrases ("le lâcher prise") avant de finir sur une citation de Musset. Je me tortillais de gêne sur le canapé.


Cet article provient de Ron
http://ron.infirmier.free.fr

L'adresse de cet article est :
http://ron.infirmier.free.fr/modules/news/article.php?storyid=1977