46 Robin

Date 20/9/2008 15:00:00 | Sujet : Vie Quotidienne

Je crois que le trait de caractère qui me définit le mieux est le suivant :
- Je ne supporte pas qu'un bien-portant vole des pauvres, qu'une personne aisée se serve chez ceux qui n'ont rien ou presque, l'idée qu'on vole aux plus démunis pourrait me pousser à commettre l'irréparable.

J'apprend encore à l'instant que mon ancienne boss, cette moins que rien, partie en catimini par le local des poubelles, emportant avec elle des dossiers, des clefs, des mots de passe, avait également volé jusqu'aux timbres du courrier le jour de son départ, comme si elle manquait d'argent, la vilaine, l'odieuse, la répugnante personne. Ah, qu'elle me donne la nausée. Non contente de nous avoir salis, tous, elle nous a donné des leçons de morale, allant jusqu'à nous menacer de retirer de l'argent sur nos payes. Elle le fit, à sa façon, retirant de l'argent sur la cagnotte des filles, cagnotte donnée par les familles des patients après un décès. Cette bonne femme me répugne : elle avait tout (une maison à Trouville, un appart dans le 7ème, un mari architecte) mais elle prenait plus encore, elle prenait tout à ceux qui n'avaient rien. Vomissement.


Cet article provient de Ron
http://ron.infirmier.free.fr

L'adresse de cet article est :
http://ron.infirmier.free.fr/modules/news/article.php?storyid=1999