Loin des yeux

Date 17/10/2008 17:10:00 | Sujet : Vie Quotidienne

Doit-on pardonner les moqueries* subies lors de l'adolescence ? Non, en ce qui me concerne. Alors que s'approchait de moi, tout à l'heure, un ancien bourreau, pour me saluer, je me suis mis à lui tourner ostensiblement le dos. Il m'a alors appellé par mon prénom et a tendu la main, me demandant comment j'allais. Froidement et en détachant bien toutes les syllabes, je lui ai dit, en me retournant :
- Plutôt crever que de te serrer la main.

J'ai pu lire dans ses yeux autant de surprise que de déception mais il y avait également une vieille pointe de méchanceté, tout au fond, bien cachée, bien petite, mais bien là, qui faisait ressortir sa nervosité. Je présume que si telle scène avait eu lieu devant sa grosse et ses trois filles, l'injure homophobe aurait glissé aussi facilement en 2008 qu'en 1988, tant la virilité paysanne ne souffre aucune humiliation. Mais comment ose t'il même venir me trouver ? Qu'attend-il ? Le pardon ? Qu'il aille donc au confessionnal, il l'aura son pardon, de Dieu, et pour gratos en plus.


* Moqueries = ensemble d'humiliations verbales ou physique pouvant pousser l'adolescent homosexuel au suicide.


Cet article provient de Ron
http://ron.infirmier.free.fr

L'adresse de cet article est :
http://ron.infirmier.free.fr/modules/news/article.php?storyid=2039