Télé-achat :)

Date 2/5/2006 21:40:00 | Sujet : Vie Quotidienne


Je la sors, cette photo, à chaque fois que je vois un regard incrédule. Cette photo qui m’a fait réaliser à quel point je sombrais, à quel point j’allais mal, à quel point je me détruisais avec la nourriture.
116 kilos. Au moins. Début 2000.
Cette photo, en noir et blanc, dans le jardin.
Je fuyais les objectifs, à raison, depuis des mois. Je ne rentrais plus dans aucun pantalon. Je ne me pesais plus, à quoi bon ?
Je me trouvais ignoble, complètement ignoble. Et pour oublier que je me trouvais ignoble, je mangeais un bon coup. Ca ne me rendait pas heureux, mais je pensais à autre chose, pendant ce temps-là.
Oui, c’est moi, sur la photo plus haut.

Un ex-alcoolique qui arrête la boisson peut vivre sans alcool.
Un ex-fumeur qui jette sa dernière clope peut vivre sans refumer.
Un ex-gros qui fait attention sera en contact au minimum trois fois par jour avec son ancienne drogue.
Car, oui, on peut vivre sans alcool, sans fumer ou sans drogue, mais on ne peut pas vivre sans manger. C’est un fait.

Chaque jour, chaque heure, chaque devanture, chaque apéro, chaque stand, chaque patient qui propose, chaque après-midi cafardeuse, chaque pas envie de cuisiner, chaque dimanche pluvieux, chaque boulangerie à effluve, chaque poche de bonbon tendue, chaque repas de fête, chaque fringale imprévue, chaque démonstrateur tendant son produit au monoprix, chaque bonbon qui traîne au fond d’un placard, chaque nouveau plat inconnu pendant les vacances, chaque plateau tendu par l’hôtesse dans l’avion, chaque relais Total au moment de faire le plein, chaque chocolat offert par les ambulanciers à Noël, chaque passage devant un distributeur dans le métro, chaque attente en gare pendant que mon train se fait long, chaque bouchée succulente qui en appelle une nouvelle, chaque invitation, chaque jour, chaque heure, tout le temps.

Je suis en guerre permanente.
Je suis en éveil constant.
Je n’ai pas droit de fermer l’œil.
Je n’ai pas droit au repos.
Je ne suis pas en paix avec la bouffe.
Je hais la bouffe et cette chienne me le rend bien.



Sympa, non, le constat ?
J’aimerai vivre sans manger.
C’est ma plus grande faiblesse.

Bon, je vous le dis, je ne suis pas resté dans cette situation. J’ai vu une diététicienne, un psychanalyste, et je me suis inscrit au sport.


Ce fut rude, mais ce soir, Mardi 2 mai 2006, 21h, c’est moi, là. On rentrait de courir dans le bois, j'ai pris la photo, pour moi. Première fois depuis des semaines que je me sentais suer un peu, que je sentais mon corps pester contre l'effort.

79 kilos.
Ce n’est pas encore le top.
Mon patron me touche le ventre en me traitant de gros porc. Je suis blessé à mort, cent mille fois plus qu’il ne le pense, ouais.


Pourquoi je vous parle de ça, moi, comme ça, ce soir, oui, pourquoi ?
Parce que j’ai découvert Weight Watchers ® pour Homme, si madame, le programme MP5, oui, crée pour nous les hommes, et j’en suis super content. Et que j’ai décidé un truc, comme ils le proposent dans le livret.

Je veux finaliser mon régime et perdre 10% de ma masse totale, soit 7 kilos de plus, les 7 derniers qui me pèsent dans la tête et sur le corps.

Certains exhibent leurs abdos, moi je n’ai à montrer que mon âme et mes bourrelets. Mais ils sont à moi, et ils viennent de loin, ouais. Ils viennent du plus profond de mon malheur, quand j’étais seul dans ma tête, pas bien, pas aimant, pas aimé, pas heureux.
Aujourd’hui, ça va nettement mieux. Nettement.

Il est temps de s’attaquer à la dernière phase.
Je ferais un bilan tous les mercredis, comme me le recommande mon programme MP5.

Dans la boite, pour 70 euros, j’ai trouvé :

* Un guide couleur, avec des photos et des explications, sur comment on mange, pourquoi, quels aliments sont plus dangereux que d’autres.

Un principe de base, chez Weight Watchers® , on peut manger de tout, de tout, aucun aliment n’est interdit.
Deuxième principe de base, chez Weight Watchers®, il nous est alloué une somme de points à dépenser par jour, 25 dans mon cas, qui sont valables sur tous les aliments. Une barre de Mars me coûte 5 points, 200 grammes de carotte, rien. J’ai droit à des points en plus si je fais du sport. C’est cool.


• J’ai trouvé aussi un Cd-rom qui reprend les techniques du livre et propose des recettes en complément ainsi que des grilles pour suivre son poids, mensuellement, avec des projections pour rêver un peu.
• Un lexipoint, le bouquin qui liste tous les aliments, marque par marque, même les plus gras comme le Nutella, même les plus exotiques comme les Nems. J’ai eu quelques surprises sur des aliments que je pensais sans risques…Le rapport kcal/lipide (la base du point Weight Watchers ®) est cruel pour mes chouchous habituels.
• Un mètre pour mesurer le tour de hanche.
• Des grilles vierges pour compter les points sur une semaine.


Et démerdassek !

Pour ne pas être largué, je me suis acheté une balance qui pèse au gramme près, pour trente euros de plus, à Auchan.

Et aujourd’hui, pour la première fois de ma vie dans un régime, je peux le dire…Ca va.
Ca va.
J’ai mangé tout ce que je voulais cette semaine.
Lundi, je voulais des pâtes, avec du ketchup, avec du gruyère.
Mardi, je voulais des panés de poisson à la poêle.
Mercredi, je me rêvais une barre Mars au café.
Jeudi, j’ai craqué sur la pizza aux quatre fromages.
Vendredi, c’était le repas viande/poivron/oignons/fromage.

Et j’ai perdu plus d’un kilo, 1400 grammes exactement. Et 9 centimètres de tour de taille.
Objectif la Californie, en septembre, dans ce tee-shirt que je ne mettais plus depuis des années.
Objectif aussi, surtout, manger enfin sans culpabiliser, un garde-fou au dessus de la tête, mais pas un qui culpabilise, pas un qui contraint, pas un qui me rend fou, pas un qui me fait craquer. Attention, je ne le vis PAS comme un régime mais comme un mode de vie alimentaire différent.

J’écris ce billet pour moi et pour moi seul.
Je me donne rendez-vous mercredi prochain.
Ce sont les cent derniers mètres les plus durs, toujours.





Cet article provient de Ron
http://ron.infirmier.free.fr

L'adresse de cet article est :
http://ron.infirmier.free.fr/modules/news/article.php?storyid=921