Oh Tous Les Soirs ! (Jill Caplan)

Date 8/6/2006 4:20:00 | Sujet : Vie Quotidienne

J'ai un point commun avec Nawal, je ne suis jamais à la maison en ce moment. Tous les soirs un truc à faire, tous les soirs dehors, tous les soirs rentré à pas d'heure (23 heures, un record en ce qui me concerne) et mauvais dodo pour petite nuit.

Deux cinés (La vie privée de Jacques Chirac, avec le très démago Karl Zéro et mon chouchou Michel Royer, qui répondaient aux questions) (Cars en avant-première à EuroDisney ce soir), un Paris Carnet, un Anniv', des gens tout partout, des projets (abracadanbrantesques, les projets, si j'écrivais ce dont on me parle, je me relirais en me pinçant pour ne pas halluciner) et Weight Watchers® qui marche bien, oui merci de me poser la question, 5 kilos en 6 semaines.

Jamais autant perdu en mangeant autant !

Tiens, requête. Je cherche deux chansons depuis des mois. Une de Zizi Jeanmaire où elle chante La belle Vie ("c'est la vie que l'on mène lorsque l'on s'aime") et Oh tous les Soirs, de Jill Caplan. Merci !

Je me suis surpris à regarder les offres d'emploi, pour la première fois depuis des mois. Envie de changer d'air, de ne plus me servir de la voiture. Compris ce que voulait vraiment faire l'équipe Delanoé dans la capitale : boucher les rares endroits qui circulent encore correctement pour les mettre au même niveaux que les autres : l'enfer.

Sens uniques, rues immenses devenant des plates-formes à merdes de chiens suite à trottoirs agrandis et espace routier diminué. Stationnement dans certains périmètres impossible (tout le monde ne peut pas aller au parking payant, surtout quand on porte du matériel) et temps de trajet déments.

Heureusement que les transports en commun relèvent le niveau. Je plaisante. Il ne faut mieux pas habiter sur certaines lignes de RER (en panne, en retard, en construction, en rénovation) ou espérer un métro pas trop rempli à certaines heures, dans certains cordons d'échanges.

Vivre à Paris est une épreuve pour moi. Je cherche un taf en bas de l'immeuble et parfois je me dis que je vais aller postuler au Bar-Tabac, ils cherchent un caissier avec références. Aucune idée de ce que peut être une référence mais sait-on jamais, hein ?

Paris Carnet, donc.

Croisé(es)
Michel V (toujours aussi Ohmondieujesuissexymaisjenemenrendspascompte)
Embruns (qui dégustait sa bière)
Nawal (qui a dit oui pour le projet secret du mois de Juillet, chuuuuuut)
RomainB, illustre débutant.
Ce centralien normalien hyperlien Franciscain de M le Maudit, avec qui j'adore jouer à Roger Pierre & Jean-Marc Thibault. Y'a un truc à creuser, rapport au nombre de conneries débitées mutuellement à la minute. Ok, les miennes sont involontaires, et alors ?
Yves Duel qui m'a promis de lire la méthode Allen Carr pour arrêter de fumer, un truc révolutionnaire, si si et Eolas, tout de blanc vêtu, m'avouant avoir voté par trois fois aux Europeans Blogs Awards alors que j'avais vainement essayé de tricher. Deuxième place gagnée honnêtement, il en faut, aussi, parfois, des Poulidor. Je remercie d'ailleurs tous les gens pour leurs votes, ça m'avait beaucoup touché.
Kozlika qui traverse une période inédite et que j'embrasse. Le point commun des gens qui assistent aux souffrances des êtres aimés ? Ils morflent autant, si ce n'est plus.
Palpatine faisait le malin avec son gros engin.
Charles était trèèèès sexy, vive l'été. L'hallu. Il y a une belle bête sous les fringues d'hiver, je pense mettre une option dessus pour ma deuxième vie, dans un univers parallèle, une fois avoir épuisé Pascal (qui a avoué plein de trucs privés à base d'uniforme) et Domahom, maqué et sous étroite surveillance.

J'oublie plein de gens, sûrement, vus et abordés, mais il est 4h du mat et je sens repoindre un bout de sommeil.

Ah, j'oubliais.
Dans quinze jours, nous fêtons nos deux ans d'amour avec La Marmotte. Et je tiens à le dire publiquement, je n'ai pas la moindre idée de surprise, mon amour, je t'aime tellement si fort. Merci d'être toi, tellement toi, tous les jours.

Tu as envie de quoi, pour ces deux ans ?





Cet article provient de Ron
http://ron.infirmier.free.fr

L'adresse de cet article est :
http://ron.infirmier.free.fr/modules/news/article.php?storyid=991